Category

Lifestyle

Category

Whoop whoop ! Je fête mon anniversaire en ce 29 mai ! Je suis ravie de publier les photos que j’ai prises pour célébrer ma vie et toutes les bénédictions que je reçois depuis 38 ans sur cette terre.

J’ai lancé le compte à rebours de cet anniversaire 2021 au lendemain de celui de 2020. Vous savez celui post confinement numéro 1 (lire l’article ici) !

J’y ai noté « 38 ans and blessed » sans vraiment faire attention à ce que j’écrivais.

Depuis, je publie ce compte à rebours tous les mois, en relisant ces mots « 38 ans and blessed ».

Certains mois au cours de la dernière année j’étais dans un état lamentable. Parfois déprimée, souvent stressée, physiquement et moralement épuisée. En actionnant ce compte à rebours je réalisais qu’effectivement je suis bénie et cela à bien des égards. 

Gratitude is bae

Je suis reconnaissante pour cette nouvelle bougie que je souffle aujourd’hui.

C’est avec beaucoup de gratitude que je me lève ce matin. J’ai une nouvelle occasion de profiter de la vie et continuer à réaliser mes rêves.

Merci la vie pour ma famille, mes ami.e.s, les personnes que j’aime et celles qui m’aiment et me soutiennent.

J’ai la chance de travailler avec des personnes merveilleuses alors merci pour mes collaboratrices ainsi que mes client.e.s.

Merci pour vous, qui me lisez parfois depuis des années. Vous qui avez découvert mon existence récemment notamment avec la parution de mon livre.

J’en profite d’ailleurs pour vous souhaiter la bienvenue si vous êtes arrivé.e.s ici au détour d’une de mes récentes interviews.

Votre soutien m’est précieux.

Flower Power

Les photos pour cet anniversaire 2021 illustrent mon état d’esprit après une année à la fois chaotique et tellement enrichissante. Cliquez ici pour lire le bilan de l’année qui vient de s’écouler.

J’accueille cette nouvelle année avec tellement de joie et de gratitude comme une fleur qui s’épanouit enfin 😌

Je me sens en paix tout simplement. C’est si bon.

Je porte des bijoux offerts par Purelei dans le cadre d’un partenariat rémunéré en cours. La robe est disponible en rose en cliquant ici.

Les photos ont été prises par Capucine De Choqueuse. J’ai été maquillée par Sandra Tèvi.

Pour aller plus loin
Commander mon livre Fière d’être moi-même, Ed. Leduc
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube

A quelques jours de chaque anniversaire je prends le temps de me poser pour faire une introspection. 

C’est un moment privilégié pour revenir sur l’année écoulée, sur ce que j’ai appris ce qui m’a fait du bien ce qui m’a rendu triste savoir un peu comment je me sens, évaluer mon état d’esprit, me recentrer et faire le point sur mes objectifs.

Cette année n’échappe pas à cette tradition. 

Faire le bilan, calmement, comme si j’avais 50 ans …

Quel bilan ! 

Une année complète en pleine pandémie comme le reste de la planète. 

L’an dernier je parlais du confinement comme d’un voyage initiatique. 

Je ne pouvais alors encore partager que ce qui occupait le plus clair de mon temps à l’époque était l’écriture de Fière d’être moi-même, mon premier livre paru aux Éditions Leduc en janvier dernier. 

Durant la première partie de ma 37 ème année je me suis donc plongée dans ce projet qui m’a prise aux tripes et m’a permis d’enfin raconter mon histoire et la consigner dans cet ouvrage que j’ai livré au monde. 

Voici les billets qui reviennent sur la rencontre avec mon éditeur (ici), sur l’écriture pendant le confinement (ici), le travail sur la couverture (ici) et même le choix de la playlist qui accompagne ce livre (ici). 

« J’avais l’impression que mon blog était devenu trop petit pour tout ce que j’avais à dire. » 

C’est la réponse que je donne souvent à la question « pourquoi as-tu décidé d’écrire ce livre ? » 

Qu’est-ce que cela m’a apporté d’écrire et de voir mon livre publié ? Qu’ai-je appris ? Qu’est-ce que je retiens de cette expérience ? 

A travers ce bilan je reviens finalement sur la façon dont l’écriture de ce livre a bouleversé ma vie. 

Professionnellement parlant, ce livre me permet de déployer largement mon message et mon engagement pour l’acceptation de soi. Preuve en est de la couverture presse dont il bénéficie ! Je suis impressionnée.

C’est néanmoins sur le plan personnel que je souhaite me concentrer ici car c’est d’abord et avant tout le bien-être qui m’anime en toute chose.

Un boost de confiance en soi

Ecrire m’a d’abord et avant tout permis de me réconcilier avec le passé pour aller de l’avant. Cela est aussi l’occasion pour certains proches d’accepter notre histoire commune pour s’autoriser à vivre pleinement leur vie. Je n’arrête pas de me dire que si raconter notre histoire telle que je l’ai vécue a permis de d’apaiser certaines douleurs c’est que j’ai tout gagné.

Je me suis en effet découverte plus persévérante, exigeante et intransigeante que jamais ces derniers mois. 

J’ai découvert que je suis « capable » de me faire entendre et d’imposer mes choix et mes règles. 

J’ai clairement pris un boost de confiance en moi.

Ceci je l’ai ressenti d’un point de vue personnel comme professionnel. 

C’est vraiment dans l’écriture que j’ai réalisé à quel point je n’ai plus besoin de demander la permission de personne pour m’exprimer et encore moins la validation de mes choix de vie et de carrière. 

L’autre chose que que j’ai enfin intégrée ces derniers mois c’est d’apprendre à dire non. Ou plutôt m’autoriser à dire non

Dire non sans pour autant culpabiliser. Ceci en restant ferme sur mes positions. 

Dire non lorsque je ne me sens pas à l’aise, que je ne me sens pas en confiance dans une situation et que j’ai mal au ventre ! No Bueno ! 

Dire « non » lorsque je reçois une proposition contractuelle qui ne cadre pas avec mes valeurs et que je décline fermement malgré un cachet alléchant. Une décision évidente mais qui s’avère difficile à prendre au vu de la précarité que c’est d’entreprendre.

Enfin, sans doute « grâce » à la distanciation sociale : j’ai rompu un certain nombre de relations. Considérées toxiques ou pas, j’ai rompu des relations qui ne me rendaient ni heureuse ni meilleure dans ma vie. Ça c’est tellement libérateur ! 

Naturellement, j’ai accueilli de nouvelles personnes dans ma vie.

Des rencontres improbables au détour de rooms sur Clubhouse par exemple ! C’est incroyable. Je ne pensais pas réussir à tisser de nouveaux liens d’amitiés en dehors de celles que j’ai depuis des années. C’est magique. Je suis si reconnaissante de ça !

Mon rituel d’écriture

On est d’accord que tout le monde n’écrira pas un livre destiné à être publié. En revanche, chacun.e écrit sa propre histoire. 

C’est dans ce sens que je considère que livrer tout ou partie de soi permet d’aller mieux. Je l’expérimente au quotidien alors croyez-moi !

Je vous recommande ainsi le « journaling » d’ailleurs. 

En tenant mon journal (bon ok j’ai plusieurs carnets car j’écris partout en désordre !!!) je me confie et fais régulièrement un check up de ma vie. 

Je considère que c’est une routine self-care et self-love précieuse.

Cela m’aide dans la visualisation de mes projets aussi bien personnels que professionnels. Cela m’aide à avoir considérablement foi en moi et en l’avenir. 

J’ai vécu des moments particulièrement difficiles ces derniers mois et remercie le Ciel d’être à nouveau en forme pour rédiger ces lignes.

C’est la raison pour laquelle je m’engage à encore plus m’écouter, écouter mon corps et ne pas attendre qu’il me lâche dans le sens propre du terme pour m’inquiéter et courir chez le médecin, la psychothérapeute, l’ostéopathe ou encore le chiropracteur ! 

Je vous y encourage vivement !

Parlons chiffons

C’est incroyable ! J’ai tellement de contenus à publier ici ! Ces photos datent du mois de janvier.

Pour la petite histoire j’ai passé des mois à regarder cette combinaison sur le site sans oser la commander. Je me demandais quel serait le rendu. Puis un jour (à la faveur d’une réduction), je me suis dit « allez ! YOLO ». Je l’ai commandée. Je l’adore. C’est l’une de mes pièces préférées. Si vous me suivez sur Instagram vous avez dû la voir portée à plusieurs reprises notamment avec un kimono d’Ibilola.

Tout cela pour dire qu’il est important de tester et s’amuser avec les vêtements. Au pire on peut toujours les renvoyer !

Mes bijoux viennent de chez Purelei. Je les ai reçus dans le cadre d’un partenariat rémunéré.

Les photos ont été prises par Capucine de Chocqueuse au Loft Chez Colette. J’ai été maquillée par Sandra Tèvi et coiffée par Chan-Tra Bin.

Je clôture ici mon dernier billet de blog de l’an 37 après Gaëlle Prudencio ! 

On se donne rendez-vous le 29 mai pour mon traditionnel shooting d’anniversaire ? Je vous réserve d’ailleurs une surprise avec une jolie marque que j’adore ! 

Prenez soin de vous. mes beauté.e.s. 

Pour aller plus loin
Commander mon livre Fière d’être moi-même, Ed. Leduc
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube

Je vous partage aujourd’hui ma playlist Body Positive qui est en annexe de mon livre.

Elle s’intitule « Fière d’être moi-même » sur Spotify. Cliquez ici pour y accéder directement.

Il y a là des morceaux qui m’accompagnent fidèlement dans mon cheminement vers l’acceptation de soi depuis très longtemps ! Unpretty des TLC par exemple date de 1992 !

J’aime danser en lingerie devant le miroir sur certains de ces morceaux, je réserve d’autres à des moments plus calmes d’écriture ou pour chiller et réécouter les paroles qui me font toujours vibrer.

Cette semaine pour le shooting d’une biiiiiig campagne publicitaire, j’étais en lingerie devant une bonne dizaine de personnes avec je ne sais combien de paires d’yeux, l’objectif de la photographe, la maquilleuse qui me tartinait d’huile, les écrans qui affichaient les détails de chaque partie de mon corps bourrelets par-ci, tâches par là, ce n’était pas la même ambiance que dans mon salon en fait 😅.

J’ai eu besoin d’un boost de confiance en moi.

J’ai alors demandé (imposé 😈) ma playlist et c’était parti !

🎵 I love my body

I love my skin

I am a goddess

I am a queen 🎵 ce sont les paroles du refrain de Queen le tube de Jessie J.

Ces paroles qui résonnaient dans l’immense studio ont alors pris tout leur sens 👑.

Je me suis vraiment sentie comme la queen que je suis.

Puis j’ai eu le sentiment de sortir de mon corps pour observer la scène en me disant : « Gaëlle ! Regarde ce que tu réussis à accomplir ! Regarde ce qu’est devenue la jeune fille qui était harcelée et humiliée à l’école. » J’ai retenu mes larmes parce que le make up t’as vu.

J’étais sacrément fière d’être moi-même !

Et vous quels sont les morceaux qui vous font kiffer ? Ceux dont les paroles vous boostent, vous donnent envie de bouger et d’envoyer valser tous vos complexes ?

Pour aller plus loin
Commander mon livre Fière d’être moi-même, Ed. Leduc
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube

Je vous parle dans ce billet du processus de création de la couverture de mon premier livre Fière d’être moi-même qui vient de paraître aux Éditions Leduc.

La tenue que j’ai choisie pour présenter mon histoire au monde mérite bien un billet à part entière !

Une robe vreumant …

Comme m’a dit une amie c’est une histoire de piment enrobé dans un bonbon ! J’adore cette métaphore !

Il faut dire que les vêtements tiennent une place primordiale dans mon chemin vers l’acceptation de soi. Ceci grâce à des marques qui ont fait le choix de l’inclusivité pour notre plus grand bonheur.

Je souhaitais « dress to impress » pour cette couverture de livre. Je voulais qu’on me remarque sur les tables des libraires et qu’il y ait une sorte de « statement » dans ma posture. Quoi de mieux qu’une « power pose » pleine de confiance pour cela ?

Je ne voulais pas cacher mes formes. Une robe moulante serait parfaite pour cela.

J’ai aussi imaginé une couverture qui est à la fois sobre avec un grain de pep’s qui pourrait parler au plus grand nombre. Une couleur unie pour ma tenue était donc nécessaire mais surtout pas de couleur sombre ! Alors là non hein !

Si je devais évoquer mes inspirations je pourrais dire Oprah et Michelle Obama.

C’est Capucine ma photographe qui a repéré cette robe sur l’eshop d’Asos pendant qu’elle faisait défiler les nouveautés du site.

Je me souviens encore de ma réaction au lancement de la ligne Curve de chez Asos ! J’étais si déçue ! Moi qui bavais sur leurs collections du rayon standard, je m’attendais à de la tendance, du style, des coupes bien pensées mais que nenni.

En voici pourtant une marque qui a su évoluer, s’adapter et écouter l’avis des clientes pour aujourd’hui devenir incontournable dans l’industrie de la mode. Une marque qui réussit le paris de l’inclusivité comme très peu y arrivent !

Pour cette couverture je porte donc une robe Asos Design que j’ai achetée avec mes propres deniers. C’est donc un billet sponsorisé par mon porte-monnaie.

Après sélection de plusieurs robes dont celle-ci, le choix a été soumis à Ramata ma consultante ainsi que Mathilde mon éditrice pour avis.

Cette robe rose a fait l’unanimité !

Elle est juste sublime et je ne regrette pas mon choix. Elle est faite dans du Néoprène tout doux et agréable. A noter qu’elle peut tenir chaud. Les photos sur le site ne lui rendent absolument pas justice ! C’est sans doute pour cette raison qu’il reste encore du stock dans toutes les tailles et qu’elle est même soldée à 26€.

Je vous laisse la découvrir ci-dessous !

La coiffure

Au niveau de la mise en beauté, il était impératif pour moi de porter mes cheveux naturels. Qu’on voit bien que j’ai les cheveux naturels. C’était sans concession.

Je souhaitais aussi à travers cette couverture montrer la versatilité de nos cheveux à travers une coiffure structurée tout en ayant du volume.

Il était évident pour moi que c’est Vivi Dague qui me coifferait.

Vivi et moi c’est une longue histoire d’amour capillaire ! Elle me coiffe depuis presque 10 ans. Quasiment les débuts de mon retour au naturel et ceci malgré qu’elle est installée à Londres.

Je profite régulièrement de ses sessions coiffure à Paris pour bénéficier de ses services de fée du cheveu.

Et puis Vivi c’est celle qui avec la maquilleuse Blakia a consacré du temps à me coiffer lorsque j’ai décidé de professionnaliser mon blog et organiser un shooting géant en quelques jours.

Une véritable histoire de sororité. Un honneur pour moi qu’elle ait sublimé mon nuage de coton pour ce livre.

Pour information nous avons mis 3 jours pour obtenir ce twist out. Elle m’a d’abord fait un shampoing/soin/vanilles que j’ai gardé durant 3 jours.

Le jour du shooting, elle a défait les vanilles et stylisé le twist out avec beaucoup de minutie. Non ce n’est pas des lol cette affaire hein !

Le maquillage

Cela fait bientôt 2 ans que je travaille avec Nallah Sangare qui me maquille régulièrement pour des shootings.

J’ai rencontré Nallah en 2012 à l’occasion de l’une de mes premières séances photos professionnelles avec la photographe Velvet d’Amour dont il est beaucoup question dans mon livre.

Nous nous sommes ensuite perdues de vue car Nallah a travaillé en tant que formatrice pour une grande marque de cosmétiques pour laquelle elle était en charge de l’implantation de boutiques sur le continent africain.

Nous nous sommes recroisées en 2016 grâce à Fanta (encore Blakia tiens !!) puis n’avons réellement repris contact qu’en 2019 pour un shooting.

Cette séance faisant surtout office de test entre Capucine, Nallah et moi. La magie a opéré !

C’est donc tout naturellement que j’ai souhaité que Nallah me maquille pour cette photo de couverture.

J’en ai profité pour lui piquer cette boucle d’oreilles dont les cauris ajoutent la touche africaine parfaite à mon look.

Notez que je porte le magnifique rouge à lèvres I’M POSITIVE de Melaicy, une marque de cosmétiques black owned pour laquelle j’ai posée lors de son lancement.

Le lieu

Là c’était la mission de Capucine de faire des repérages et ce fameux mur que toutes les influenceuses parisiennes connaissent par coeur s’est avéré parfait pour ce shooting.

Il se situe au niveau du centre commercial Beaugrenelle. Je ne vous raconte pas comme nous nous sommes perdues avant d’y arriver ! Allez cela reste un bon souvenir !

Le résultat final

Une fois les photos reçues et LA photo sélectionnée, c’était au tour des équipes chez Leduc de préparer la couverture.

Avant même de signer avec un éditeur, j’avais créé un dossier avec tout un tas de couvertures de livres qui m’inspiraient. Je voulais le même type d’énergie pour mon livre.

Il y a eu quelques allers-retours pour vraiment coller à la vision que j’avais eue de la couverture de mon œuvre et… voilà ! Le résultat vous le tenez désormais dans les mains !

Une photo qui me ressemble avec ce sourire qui me quitte rarement associé à une pose de femme déterminée à tout chambouler sur son passage !

Vous l’aurez compris : l’élaboration d’un livre demande tellement d’étapes que je n’aurais pu imaginer et que je suis heureuse de partager ici !

Entre le long chemin vers l’édition de mon premier livre (récit ici), l’écriture durant le confinement avec tous les imprévus rencontrés en cours de route (récit ici), chaque détail a son importance.

J’espère que l’objet livre vous plaît tout autant que son contenu. Avouez qu’il est beau !!

Et puis quelle fierté de voir cette couverture avec une femme noire et grosse fière d’être elle-même sur les tables des libraires ? Qui plus est une femme française, non pas une américaine et en plus au rayon développement personnel. Come on guys !! On fait bouger les lignes step by step en fait !

En tous cas je suis ravie d’avoir pu choisir chaque personne qui a joué sa partition dans ce projet. C’est véritablement une histoire de sororité à laquelle je tiens tant.

Je réitère ici mes remerciements à ma glam team de maquilleuses, coiffeuses, photographes qui m’accompagnent dans chaque projet.

Pour aller plus loin
Commander mon livre Fière d’être moi-même, Ed. Leduc
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube

Vous n’êtes pas sans savoir que l’artiste, autrice et interprète Yseult a fait sensation aux Victoires de la Musique le 12 février dernier.

J’y étais.

Non.

Pas dans le public, non non.

J’ai eu l’honneur, le privilège et le plaisir d’être sur scène pour la prestation d’Yseult, sacrée révélation féminine de l’année.

Vous avez manqué ce moment ? Cliquez sur la vidéo ci-dessous et laissez-vous porter par la beauté du moment !

Alors ? J’imagine que vous avez ressenti la puissance de cette prestation ? Imaginez mon émotion d’être SUR scène et de vivre cette expérience incroyable de l’intérieur, au milieu de toutes ces personnalités qui sont si fières d’être elles-mêmes !

OK vous ne me voyez pas (je suis dans le trio derrière Yseult). La réalité est que ce n’était pas important de me voir. L’essentiel ici c’était le message envoyé par cette artiste pour sa prise de position aussi bien dans la direction artistique que dans son message engagé.

J’aimerais donc prendre le temps ici de remercier et féliciter la talentueuse Yseult pour sa Victoire de la musique.

Yseult est aux commandes de tout ce travail qu’elle propose au public et dont la portée je l’espère sera la plus large possible.

Victoire à plus d’un titre

Je suis encore émue et espère que ce n’est que le début pour Yseult. Bravo pour ces nombreuses Victoires Yseult ! Victoires visibles comme invisibles.

Cette Victoire ce n’est pas uniquement une question de musique. C’est comme elle l’a si bien décrit : la Victoire d’une femme, noire, grosse entre autres qualités. Ceci a toute son importance car elle est tout comme moi à l’intersection de plusieurs discriminations. Le sexisme, le racisme, la grossophobie. On est en plein dedans là.

Coiffure @thedreaaa Maquillage @tamiimbeauty

Cette Victoire c’est celles de personnes régulièrement invisibilisées et ce casting entièrement pensé par l’artiste elle-même était composé de personnes dont la parole manque cruellement à l’espace public. Un casting auquel je suis fière d’avoir pris part. Tant il y avait de la représentation ! Celle de formes de beauté uniques et diverses.

Il faut dire que j’ai failli ne pas vivre cela dites donc ! En pleine tournée promotionnelle avec la sortie de mon livre Fière d’être moi-même aux Editions Leduc, j’avoue que le planning des répétitions m’a fait peur ! Je n’aime pas faire les choses à moitié et tiens à m’investir à 100% lorsque j’accepte un projet, j’ai dans un premier temps dû décliner l’offre d’Yseult de participer à ce pojet.

Ah c’était sans compter la ténacité et les arguments de la personne !! Alors merci à Yseult d’avoir insisté.

Le rythme était intense entre les répétitions et préparatifs, sans compter nos cloisons nasales qui ont pris cher à force de tests PCR réguliers pour respecter le protocole sanitaire mais cela valait le coup car la sororité c’est aussi cela.

J’ai été habillée par @stephaniayepes Je vous mettrai les coulisses sur instagram !

Je ne pouvais tout simplement pas ne pas être présente pour la soutenir en fait. J’ai assisté par hasard au 1er showcase d’Yseult lorsqu’elle avait 16 ans. Il y a quelques semaines, son titre Corps fut le premier que j’ai inclus dans la playlist body positive en annexe de mon livre. J’étais présente au moment où elle recevait sa première Victoire de la musique ! Est-ce-qu’on peut parler de synchronicité ? C’est un peu fou tout ça !

La mode n’est définitivement pas une question de taille !

Source photo : compte twitter d’Yseult

Enfin, je note aussi que c’est une belle victoire d’inclusivité en matière de mode ! Il n’y a pas si longtemps que cela, des artistes gros.ses n’avaient pas accès aux créations des marques de luxe. Beyoncé d’ailleurs en a fait les frais.

La chanteuse racontait dans son discours au CFDA où elle recevait le prix de l’icône mode de l’année 2016 que les créateurs ne souhaitaient pas habiller les Destiny’s child à cause de leurs formes. Ceci a mené sa maman, Tina Knowles à devenir la styliste officielle du groupe.

Sur la scène des Victoires de la Musique, Yseult portait du Mugler, notamment la magnifique combinaison similaire à celle que Beyoncé portait pour sa couverture du Vogue British de décembre 2020.

Le 5 juillet dernier, c’est Olivier Rousteing qui habillait Yseult et l’invitait à se produire pour le show Balmain sur Seine.

Autant dire que ceci me donne beaucoup d’espoir pour la suite.

En nous invitant sur scène et nous en acceptant de la soutenir dans la vision, chacun.e a contribué à faire rayonner le message d’Yseult durant ces 5 minutes de prestation.

Je retiens donc une expérience fabuleuse, émouvante et historique aux côtés de personnalités qui gagnent toutes à être connues et que vous découvrirez directement sur ma publication sur instagram.

Oh si jamais le discours d’Yseult vous a heurté c’est que vous faites tout simplement partie du problème. A bon entendeur. Salut.

Une victoire de la Musique. Victoire du travail, de la persévérance et de l’Amour aussi car il faut beaucoup d’amour pour soi et les autres pour prendre ainsi position pour ses convictions.

Photo de Coadic Guirec/Bestimage

Sérieusement … à quel moment de ma vie je me retrouve sur la scène des Victoires de la Musique en fait ? Wahoo ! Celle-là je ne l’avais absolument pas vu venir !!

Pour aller plus loin
Commander mon livre Fière d’être moi-même, Ed. Leduc
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube

J’en perds mon latin tellement je suis émue ! 

Ça y est vous pouvez désormais vous procurer mon livre Fière d’être moi-même PARTOUT où il est possible d’acheter des livres en France.

Que ce soit chez votre libraire que je vous encourage fortement à soutenir, au supermarché type Leclerc ou encore chez Cultura, La Fnac, le Furet du nord… bref PARTOUT

Il est même disponible en version ebook ! À vous de choisir ! 

Vous vivez à l’étranger ? 

Je vous conseille d’abord et avant tout de prendre contact avec votre librairie préférée pour leur demander de commander le livre pour vous.

Vous êtes à Dakar ?

La librairie Quatre vents devrait recevoir des exemplaires d’ici quelques jours. Pensez à les contacter pour réserver votre exemplaire !

Du côté d’Abidjan ?

Vous pourrez trouver Fière d’être moi-même chez Prosuma. Idem : pensez à réserver votre exemplaire.

Vous vivez à Cotonou ?

Je vous conseille de mettre la pression (gentiment) à la Sonaec pour qu’ils commandent mon livre. Dites leur bien que je suis une enfant du pays ! hahaha

Aux Antilles

Vous trouverez mon livre en Martinique à la Librairie antillaise ! Quel honneur !

En Amérique du Nord ?

Je pense qu’il faut aussi contacter votre libraire car même si certains e-shop français livrent chez vous eh bien il y a des frais de port et de douanes malheureusement assez conséquents.

Photos prises par Capucine De Chocqueuse – Maquillage Sandra Tèvi

Dans Fière d’être moi-même, je vous confie mon histoire.

Celle de mon parcours de vie et de mon chemin vers l’acceptation de soi.

A travers ces lignes vous aurez enfin la réponse à la question qui m’a été le plus posée ces dernières années : « Comment fais-tu pour avoir confiance en toi ? »

Je vous confie mon histoire et suis très heureuse qu’elle arrive jusqu’à vous.

Merci d’avance pour l’accueil que vous lui réserverez 🤞

Bonne lecture 😌

Pour aller plus loin
Découvrir www.ibilola.com ma ligne de vêtements grande taille en Wax
Me suivre sur Instagram
Rejoins la communauté sur Facebook
Discutons sur Twitter
J’ai quelques vidéos sur YouTube
Pin It
Translate »