Category

Shopping grande taille

Category

Hello mes beautés !

Les photos qui illustrent ce billet me plaisent tant. Lorsque je les ai reçues, je me suis imaginée en tant qu’héroïne d’un film romantique qui a un date avec un total inconnu rencontré sur internet. A la fois mystérieuse, sensible et sûre d’elle.

Ce look est typiquement le genre de tenue que je pourrai porter pour un date car je m’y sens à l’aise, libre de mes mouvements et sans en faire des tonnes pour essayer de plaire. Je suis juste moi. Je vous donne tous les détails sur la tenue à la fin du billet. 

Ces photos m’inspirent tellement avec cette histoire de date que ça y est, je suis prête à partager au sujet de mon expérience sur les applications de rencontre.

Je précise que c’est mon expérience de femme de 35 ans qui vit très bien son célibat et qui a aussi envie de rencontrer un belle personne avec qui continuer cette merveilleuse aventure qu’est la vie. C’est aussi l’expérience d’une femme pour qui le mariage n’est pas une fin en soi et pour qui avoir des enfants nait du désir de donner encore plus de sens à la relation qu’on vit avec l’être aimé. 

Après une bonne année et demi loin des applications pour cause de dernière relation amoureuse en date difficile mais dont j’ai retiré énormément d’enseignements (Je remercie la vie pour cette expérience) ainsi que quelques épreuves de la vie que j’ai tentées de soigner en travaillant jour et nuit sur mes projets professionnels, j’étais purement et simplement sortie du game du dating.

Oh il y a aussi le fait que j’aimerais bien faire une « belle rencontre loin des écrans » parce que je vis littéralement sur internet. J’y travaille, j’y regarde des films, j’y fais mes courses, bref, en sortir plus souvent serait bien chouette.

Sauf qu’avec nos vies à 100 à l’heure et le fait que tout le monde soit tout le temps le nez vissé sur son écran, cela devient de moins en moins évident de faire des rencontres amoureuses loin du net. Je ne sais pas pour vous mais honnêtement je ne vois pas trop où faire des rencontres et puis bon cela reste un moyen comme un autre désormais classique que de rencontrer l’amour grâce à internet.

Je m’y suis donc remise au début de l’année avec l’idée de faire quelques rencontres « juste pour voir » sans rien attendre de spécial. 

Je fais des rencontres sur les applications depuis de très nombreuses années et avant cela c’était sur les tchats du type mIRC. Avez-vous connu ça ? ou encore voila.com qui n’existent plus d’ailleurs. Il y avait des salons où on discutait avec des inconnus puis on passait ensuite sur msn messenger. Ohlalala j’ai l’impression que c’était il y a une éternité. Quasiment 20 ans en fait.

Internet a très vite fait partie des moyens que j’utilisais pour communiquer, faire des rencontres d’un soir, de plusieurs soirs, des relations plus ou moins suivies, des amitiés en sont même nées et j’y ai carrément créé mon entreprise. C’est dire à quel point je fais énormément de choses en ligne.

Il y a quelques semaines, j’ai participé à une conversation autour des applications de rencontres via un live de Danielle. J’avais envie de partager mon expérience car même si les rencontres ne se sont pas terminées en « il se marièrent, eurent beaucoup d’enfants et vécurent heureux » je ne retiens que du bon de cette démarche. C’était très intéressant pour moi de voir que nombreuses sont les femmes qui nourrissent un certain nombre de craintes par rapport aux sites de rencontres et autres applications. Pourquoi donc ? Sachez que des psychopathes et des connards il y en a partout, des gars bien AUSSI.

Le maître-mot dans tout ce que je fais est « don’t settle for less« . « Ne te contente pas de moins que ce que tu vaux ». J’ai appris cela à la dure mais maintenant que je l’ai intégré, je l’applique à toutes les situations notamment quand il s’agit de rencontres amoureuse.

J’appréhende les rencontres en ligne comme une sorte d’outil de « mise en relation ». Ce qui rend ma vision de cette démarche hyper cool et sans prise de tête. 

Je ne donnerai pas de nom d’applications car j’estime que chacune et chacun devrait se faire sa propre expérience et ne pas avoir d’a priori sur telle ou telle application car on peut avoir des surprises en la matière.

Je partage ici quelques « astuces », règles que j’ai adoptées pour passer un bon moment quoiqu’il arrive.

  • Je refuse de discuter durant des semaines avec quelqu’un. Si au bout d’une soirée d’échanges je sens que le courant passe, eh bien je propose un verre. Oui je suis du genre à prendre les devants. Selon les love coach il faut faire courir les hommes et blablabla mais pour moi quand on sait ce qu’on veut il faut aller le chercher comme ça on est fixé et puis c’est tout.

 

  • J’ai mes critères en tête et sais exactement ce que je veux et ce que je ne veux surtout pas attirer dans ma vie. Exemple : quelqu’un qui me demande mon tour de poitrine de but en blanc ben c’est niet. Dehors. Oust et cela même si je suis d’humeur à faire des coquineries avec quelqu’un. D’où l’intérêt de savoir ce qu’on veut. Est-ce une rencontre amoureuse ? Un plan cul ? Juste discuter, rencontrer de nouvelles personnes et advienne que pourra ? C’est à nous de décider. Notez que les plans cul ce n’est pas le mal ! Il n’y a pas de mal à se faire plaisir. Je vous invite d’ailleurs à lire ce billet qui me parle énormément sur la question « le mythe toxique du plan cul« .

 

  • J’ai confiance en mon potentiel de séduction. Je reçois souvent des remarques et questions sur le fait de plaire lorsqu’on est une femme ronde/grosse. Je m’aime. J’ai un long, très long chemin d’acceptation de moi, de mon corps et de tous les corps donc je suis tout à fait à même de dire que oui oui je plais et non non non ce n’est pas une question de physique. Tout est dans la personnalité. J’aime les rencontres de ce type parce que même si on a mis quelques photos sur notre profil, c’est notre personnalité qui s’exprime dans les échanges en ligne. Je vous invite à (re) lire mon billet intitulé « Passer la Saint-Valentin sans Valentin« . Je suis par ailleurs convaincue que nous sommes tous beaux et qu’il y a juste certaines personnes qui en ont moins conscience que d’autres. J’estime que ce n’est pas parce qu’on ne correspond pas aux standards de beauté admis par la société qu’on ne devrait pas avoir le choix ou qu’on devrait se contenter du premier venu uniquement parce qu’il s’intéresse à nous ! Si le gars ne nous plaît pas : next ! Nous sommes plus de 7 milliards sur cette planète.

 

  • Je pose un certain nombre de questions du type : es-tu célibataire ? En couple ? Marié ? Séparé ? Des enfants ? Etc etc. Il se pourrait que la personne en face ne soit pas transparente mais poser la question est important pour moi. Je me suis déjà retrouvée dans le cas de figure où je découvrais être le 2ème voire 3ème bureau de quelqu’un au bout de quelques mois de relation. Cela peut arriver. Ce n’est pas cool à vivre non donc autant poser la question et faire ses choix en connaissance de cause.

 

  • J’ai le choix. Le choix de rencontrer tel ou untel, du lieu de la rencontre et du type de rencontre. C’est moi qui mène la danse et si la personne ne me plaît pas je ne me force pas. Est-ce que j’ai déjà eu des réflexions grossophobes et/ou racistes ? Oui c’est arrivé mais c’est une minorité et je ne suis pas une adepte des généralités. Est-ce qu’il y a une forme de fétichisation des femmes rondes, des femmes noires ? Oui c’est vrai mais encore une fois tout dépend de ce qu’on cherche. Nous sommes des adultes. Encore une fois : nous avons le choix. 

 

  • Enfin, je porte des vêtements dans lesquels je me sens à l’aise, confiante et confortable. Je ne m’impose pas ce truc de porter des talons pour être une femme fatale et séduisante. Pourquoi accepter certains codes qui plus est témoignent d’une vision hyper sexiste de la séduction ?

Et vous ? Êtes-vous adeptes des rencontres online ? Comment avez-vous rencontré l’amour ? En ligne ou in real life ? Sur quelles applications faites-vous des rencontres ? Je serais ravie d’échanger plus avec vous sur le sujet ! 

Je vous laisse découvrir les photos de ma tenue.

Je porte une robe de chez Yoursclothing. Vous savez déjà que j’aime les imprimés en tous genres notamment les imprimés animaliers. Cette saison, exit l’imprimé léopard, c’est au tour de l’imprimé python de s’inviter dans les dressings des beaux jours et c’est une très bonne nouvelle.

Honnêtement, jusqu’à peu j’avais du mal avec cet imprimé en particulier. Disons que je l’ai souvent vu associé à des styles qui ne me plaisent pas. J’avais donc du mal à me projeter dedans. Etant dans une démarche de m’ouvrir l’esprit eh bien j’ai profité d’avoir l’occasion de sélectionner quelques pièces chez Yoursclothing pour jeter mon dévolu sur cette robe chemisier.

Je suis déjà une adepte des robes chemisiers. C’est mon grand plaisir notamment quand il fait beau à porter de façon décontractée ou habillée. J’ai choisi ici un look assez décontracté avec ces sandales confortables de chez Yoursclothing.  L’ensemble est assez élégant finalement.

C’est définitivement un look que je pourrais adopter sans problème pour un date, cheveux on fleek inclus ! 100% moi.

Ces photos ont été prises dans le cadre magnifique du bar de l’hôtel Montecristo à Paris par Capucine De Chocqueuse. J’ai été coiffée et maquillée par Nallah Sangaré.


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Hello mes beautés !

Dans ce billet où je vous parle de ma peur devenue ma BFF (best friend forever), je porte mon mix de mes pièces préférées pour la saison printanière à l’image de mon état d’esprit : le pantalon qui allie style et confort, le body que j’adore et dont la couleur apporte du pep’s à ma tenue et un manteau léger car on dit bien « en avril ne te découvre pas d’un fil ». Vous retrouverez tous les détails pour shopper ma tenue à la fin du billet. 

Le printemps est ma saison préférée car il y a cet entre deux du climat où même si on ne sait jamais vraiment trop comment s’habiller permet quand même de s’alléger niveau couches de vêtements. Je n’arrête pas de porter de la couleur en hiver mais je suis toujours heureuse de retrouver les couleurs douces du printemps. C’est aussi ma période préférée car je me sens plus légère et ceci au sens propre comme au sens figuré comme j’avais commencé à vous en parler lors d’un billet précédent.

Je me sens aussi plus légère car j’ai eu plusieurs défis à relever ces dernières semaines pour mener à bien le lancement de ma nouvelle collection dont j’ai envie de partager un petit bout ici avec vous. Comme j’ai déjà eu à le dire : avec internet on a l’impression qu’entreprendre est un truc hyper glamour qui se résume à poster de jolies photos sur Internet puis à récolter des likes sans imaginer tout ce qui est réellement intéressant dans ce parcours comme dans d’autres dans la vie. J’aime aussi partager les petites victoires, ces moments où je suis super fière de moi parce que j’ai dépassé cette fameuse peur qui a tendance à me tétaniser. Ces moments de doutes et d’angoisses qui empêchent sûrement beaucoup d’avancer dans leur projet car on se sent souvent seul. 

Je tiens tout d’abord à vous remercier du fond du coeur pour l’accueil que vous avez réservé à Diongomas, cette collection printemps-été 2019. Merci pour vos commandes et pour toutes les ondes positives que vous nous avez envoyées. Les confections sont dors et déjà en cours dans notre atelier à Cotonou. Les livraisons sont prévues pour la mi-mai.

Je disais donc que j’ai eu plusieurs défis à relever avec cette collection, notamment en créant toute seule la nouvelle boutique en ligne. Ce n’était pas parfait au moment du lancement de la vente mais elle avait le mérite d’exister et de contenir l’essentiel de ce dont vous aviez besoin pour passer les commandes.

L’e-shop va évoluer au fur et à mesure et véritablement répondre aux exigences d’un site e-commerce dynamique comme j’en rêve depuis le tout début. Vous savez ce changement de plateforme de vente n’est pas de mon fait. Depuis le lancement d’Ibilola je passe par Tictail. Très bien et fonctionnel. Je n’avais qu’à insérer les produits, remplir quelques cases et voilà. Une boutique basique mais je n’avais pas besoin de beaucoup plus pour travailler.

Il y a un an, Ibilola devenait vraiment sérieux, j’ai donc acquis un nom de domaine. C’est là qu’est officiellement né www.ibilola.com et déposé le nom de la marque auprès de l’inpi . J’avais l’impression de faire un premier pas énorme mine de rien ! C’était un peu comme le titre de propriété lorsqu’on acquiert un bien immobilier.

Tout se déroulait bien, j’avais même créé une relation forte avec les services de Tictail qui permettaient d’offrir des réductions à mes clientes sans que cela n’affecte mon chiffre d’affaires. Une aubaine !

J’avais néanmoins en tête depuis un moment de créer un vrai e-shop qui m’offrait plus de possibilités pour faire vivre le site pour ce que ce soit agréable pour vous d’y venir comme ça l’est pour moi lorsque je vais sur mes e-boutiques préférées. Et puis Ibilola mérite bien ça non ?

Sauf que non. Niveau finances ce n’était pas le moment. Cette histoire des finances peut bloquer beaucoup d’entrepreneurs dans l’évolution et le développement de leur business. J’ai donc gardé cette idée en tête et pris le parti de continuer à travailler avec ce que j’avais déjà. Je suis convaincue que l’argent est une énergie. Que ça va ça vient et que ce n’est souvent pas notre besoin premier. Qu’il y aussi des moyens de contourner ce besoin d’argent, cela nécessite d’être plus créatif et de ne pas hésiter à demander conseil aussi. 

Tout est que, fin 2018, Tictail a annoncé son rachat par la plateforme Shopify. C’était la panique à bord car ma boutique allait purement et simplement disparaître.

Le rachat impliquait une offre découverte de 6 mois pour les anciens clients de Tictail (au lieu des 2 semaines habituelles qu’offre Shopify). Il y avait une date butoir pour transférer les données, les clients, les produits, recréer une boutique. J’ai laissé traîner durant des semaines à cause de ma peur : ma peur du changement, ma peur de l’inconnu. Je me suis fait une montagne de cette histoire ! N’en ai pas dormi la nuit car je stressais à l’idée de ne pas y arriver, de ne pas comprendre le processus, de perdre mes données, bref j’avais peur. 

Lorsque je travaillais dans les ressources humaines, j’ai vécu une expérience assez traumatisante du changement du système d’informations de ma boîte. Ce qui devait durer tout au plus 3 jours s’est transformé en 6 mois avec la perte de données importantes, des clients mécontents et agressifs, la découverte de nouveaux outils, des heures supplémentaires car en période hyper intense avec 2 congés maternités qui n’ont pas été remplacés et un employeur pas particulièrement compréhensif au vu de la situation. Tout le stress que j’avais eu durant cette période il y a quand même près de 8 ans est remonté à la surface. C’est fou quand j’y repense car je pensais être guérie. 

Pour en revenir à la migration de la boutique vers Shopify, j’ai finalement arrêté une date au delà de laquelle je ne pouvais me permettre de rester sans rien faire. Je me suis motivée et ai vu tout le côté excitant d’avoir un vrai e-shop comme j’en rêvais ! Je suis donc passée à l’action. Vous ai-je déjà confié que passer à l’action me donne confiance en moi ? J’ai fait le tour sur différentes boutiques en ligne, fait le point sur les thèmes utilisés, ceux qui me plaisaient, ceux que je trouvais agréables pour la navigation puis je me suis lancée. Ma peur était toujours là mais j’ai voulu en faire mon moteur et mon alliée.

C’était finalement un jeu d’enfants ! Alors oui je tâtonne mais c’était super sympa à faire. J’en apprends chaque jour un peu plus. En ce moment par exemple il n’y a pas de vente sur le site mais lorsqu’on arrive dessus on peut découvrir la marque, faire connaissance avec notre histoire et notre engagement, s’imprégner de ce qui fait l’essence même d’Ibilola. J’entrevois du coup pleins de possibilités, pleins d’histoires à raconter comme je le fais naturellement en stories lors de mes voyages. Elles pourront ainsi être présente sur le blog d’Ibilola plutôt qu’ici que je tiens à garder comme mon espace avec mes billets d’humeur, mes états d’âmes et mes tenues du jour. 

Parlant de tenue du jour, voici les détails de celle-ci

Le body : j’en porte énormément et à toutes les sauces. Ce modèle précis n’est plus en ligne mais vous pouvez trouver toute une sélection ici.

Le pantalon* Asos : c’est tout ce que j’aime entre sa taille haute, la coupe large, la longueur idéale. Je l’ai choisi exprès pour le porter durant les prochains mois notamment durant l’été car il est en lin.

Le manteau* : je ne sais plus si je l’ai déjà posté ici en tous cas je l’ai déjà depuis quelques saisons. Il est issu de la collaboration de Navabi avec la blogueuse Bettany Rutter. Il est malheureusement en rupture de stock depuis un moment. Ces collaborations remportent un vrai succès ! Je reviendrai dessus dans un prochain billet.

Les boucles d’oreilles Steve Madden chez Asos . Elles sont tellement originales et puis bon achetées durant les soldes c’est toujours plus agréable niveau prix. Sold out.

Les baskets Rebook* : je les porte depuis un an. Toujours aussi agréables.

Les lunettes* : Jimmy Fairly, j’ai opté pour le modèle « Bellagio ». C’est une paire de solaire à laquelle j’ai fait ajouter de l’optique pour les porter au quotidien.

La Coiffure : je poste un twist out réalisé au Studio Ana’e. J’ai mis plus d’info dans la bullet « Beauté » de mon compte Instagram. Vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur votre soin en y allant de la part de GAELLE. Le salon coiffe tout type de cheveu. Du plus raide au plus crépu.

Wahoo je ne pensais pas avoir autant à raconter en ce mardi après-midi !

Je file me préparer car j’ai rendez-vous avec tata Michelle Obama et des milliers de personnes prêtes à l’écouter raconter son parcours et prendre le max d’inspiration. J’avais d’ailleurs été interviewée par Le point au sujet de cette femme qui m’inspire tant. Retrouvez l’article ici.

Photos par Danielle.

*Produits offerts par la marque


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Hello mes beautés !

Dans cet article je vous présente les nouveautés chez Ibilola, ma ligne de vêtements grande taille en Wax.

Veuillez s’il-vous-plaît lire attentivement les informations suivantes pour rendre votre expérience shopping agréable. 

La vente est ouverte du 4 avril 2019 au 11 avril 2019 sur www.ibilola.com (le site est encore en construction). 

Ibilola fonctionne sur un système de pré-commandes.

Attention : plus vous commandez en début de vente, plus le choix de tissu est important.

Votre article est spécialement confectionné pour vous dans notre atelier à Cotonou au Bénin.

Les délais de livraison sont de 5 semaines à compter de la fin de la vente soit pour mi-mai 2019. 

Vous avez un délai de rétractation légal de 14 jours à compter de la date de votre commande.

L’échange est possible dans la mesure des stocks de tissus disponibles sous 14 jours après la date de livraison de votre colis.

Il ne sera procédé à aucun remboursement. En cas de retour, votre compte sera créditée d’un avoir valable sur une prochaine commande.

Les tailles des vêtements vont du 44 au 62.

Je mesure 1m72 et porte une taille 52/54.

Les prix vont de 45€ à 120€.

Le tissu est du 100% coton que je recommande de laver à la main et de repasser à l’envers.

La livraison est internationale via La poste ou Mondial Relay.

Les jupes et robes sont disponibles dans les longueurs (MINI,MIDI ou MAXI). Elles ont toutes des poches et une fente pour les maxi. 

Aucune commande spéciale ne sera prise en compte.

Des questions : n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article pour que la réponse serve à tout le monde.

On en parle de cette collection ?

Nous l’appellerons « Diongoma ».

Diongoma est le surnom qu’on donne aux femmes rondes au Sénégal. En Côte d’Ivoire par exemple, elles sont appelées « Awoulaba » pour « reine de beauté ». 

« Diongoma » c’est ainsi que je me suis sentie lorsque je posais pour ces photos. Les « Diongoma » et les « Awoulaba » que j’admirais à la télé dans mon enfance marchaient avec un tel port de tête et une telle assurance ! Elles étaient magnifiques, séduisantes et hyper fières d’elles.

Je suis d’origine béninoise, je suis née et j’ai grandit au Sénégal, j’ai eu la chance de beaucoup voyager à travers le continent africain, et je vis désormais en France depuis presque 18 ans. Je suis un mélange de tout ça. C’est aussi ce que j’ai envie de partager à travers Ibilola.

Ibilola c’est un hommage à ma défunte sœur qui souhaitait devenir designer, la concrétisation de ma volonté de faire bouger les lignes de l’industrie de la mode grande taille et un kiffe personnel de faire découvrir le Bénin et l’Afrique au plus grand nombre à travers mes collections et mes voyages sur place.

Ibilola vient de souffler sa deuxième bougie et je suis si heureuse et fière de poursuivre cette aventure grâce à vous, mes Babes of Ibilola qui portez fièrement ces tenues telles les « Diongomas » que j’admirais dans mon enfance.

Cette nouvelle collection est surtout l’occasion pour moi d’aller plus loin dans ma démarche du made in Africa en travaillant avec des talents béninois qui gagnent à être connus comme le photographe Enoch Lokonhounde qui m’a fait l’honneur de me prendre en photos ou encore la maquilleuse Saida Soumanou. Je vous les recommande chaudement pour vos shootings et événements à Cotonou et dans la sous-région.

J’ai aussi tenu à arborer une coiffure trop peu exploitée, souvent reléguée au statut de coiffure pour la maison ou pour dormir. Et pourtant les tresses au fil sont une coiffure des plus techniques qui mérite d’être plus mise en avant. En tous cas lorsque je me promène à Cotonou je vois toutes sortes de variétés de cette coiffure. Cela m’a donné envie de renouer avec elle et de la porter pour ces photos.

Hey je papote beaucoup non ? En fait je suis super excitée ! 

Qui dit nouvelle saison, dit nouveautés ! Dans cette collection « Diongoma » d’Ibilola vous retrouverez les classiques de la marque comme:

  • la jupe Ibilola disponible dans 3 longueurs
  • Les robes Nandi et « Linguère »
  • Le crop top « Malika »
  • Les tops « Ndona » et « Mukaya »
  • Le kimono « Adéniyi » mon frère adore voir son prénom Yorouba par ici !
  • Le turban « Régina » c’est le prénom de ma maman 🙂

A ces classiques s’ajoutent : 

  • La combinaison « Makéda » la reine de Saba
  • Le Bermuda « Awoulaba » alias Reine de beauté en Côte d’Ivoire
  • Le top « Olaïtan » avec ses manches oversize qui signifie en Yorouba « la source ne tarit jamais » c’est aussi un clin d’oeil à une chipie qui a fait jouer la loi de l’attraction pour se retrouver ici ! Tu as gagné !

Les imprimés 

Au nombre de Quatre (4), ils portent toujours des noms de villes d’Afrique dans lesquelles j’ai de beaux souvenirs ou qui m’interpellent par leur énergie ou leur histoire.

Vous porterez donc cet été les imprimés Kigali, Tunis, Praïa ou encore Lagos. Ceux-ci s’ajoutent aux imprimés Sunshine et Fleur de mariage Grey que vous aimez beaucoup. Nous vous les reproposons tant que nous avons encore un peu de stock disponible dessus. 

J’espère que ces modèles vous plairont. Ils ont été conçus avec beaucoup d’amour et dans un esprit positif avec des couleurs vibrantes empreintes de ma vision Body positive en dévoilant des détails de corps qui n’entrent pas dans les standards de beauté de la société.

S’habiller sans cacher nos formes c’est l’esprit d’Ibilola.

Les photos ! Les photos !

La combinaison « Makéda » dans l’imprimé « Lagos »
Le top « Olaïtan » dans l’imprimé « Tunis »
Le bermuda « Awoulaba » dans l’imprimé « Kigali »
La jupe Ibilola dans l’imprimé « Praïa »

 

Le top « Olaïtan » dans l’imprimé « Tunis »
La robe « Linguère » dans l’imprimé « Lagos »
Le crop top « Malika » et la jupe Ibilola dans l’imprimé « Praïa »
Le crop top « Malika » dans l’imprimé « Praïa »
Le bermuda « Awoulaba » dans l’imprimé « Kigali »
La robe « Linguère » dans l’imprimé « Lagos »
Le kimono « Adéniyi » dans l’imprimé « Kigali »
Le top « Mukaya » dans l’imprimé « Kigali »
Le top « Ndona » dans l’imprimé « Tunis »
La combinaison « Makéda » dans l’imprimé « Lagos »
Le kimono « Adéniyi » dans l’imprimé « Kigali »

Rendez-vous du 4 au 11 avril sur ibilola.com pour pré-commander cette collection !


Créations et modèle : Gaëlle Prudencio

Photographie : Enoch Lokonhounde

Maquillage : Saida Soumanou

Coiffure : Odette

Office manager : Jeannine Avognon

Lieu : Hôtel Maison Rouge – Cotonou

Remerciements : Sidonie, Rufin, Ousmane, Peuvrelle, M. Jacques et toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette collection

Hello mes beautés !

Nous y sommes enfin ! J’ouvre une nouvelle session de vente de ma collection hiver chez Ibilola à partir du 31 janvier 2019.

Veuillez s’il-vous-plaît lire attentivement les informations suivantes pour rendre votre expérience shopping agréable. 

La vente est ouverte du 31 janvier 2019 au 8 février 2019 sur www.ibilola.com

Ibilola fonctionne sur un système de pré-commandes.

Votre article est spécialement confectionné pour vous dans notre atelier à Cotonou au Bénin.

Les délais de livraison sont de 5 semaines à compter de la fin de la vente soit pour mi-mars 2019. Pile pour le printemps !

Vous avez un délai de rétractation légal de 14 jours à compter de la date de votre commande.

L’échange est possible dans la mesure des stocks de tissus disponibles sous 14 jours après la date de livraison de votre colis.

Il ne sera procédé à aucun remboursement. En cas de retour, votre compte sera créditée d’un avoir valable sur une prochaine commande.

Les tailles des vêtements vont du 44 au 62.

Je mesure 1m72 et porte une taille 52/54 et Shadia le mannequin sur le site mesure 1m83 et porte une taille 44-46. 

Les prix vont de 50€ pour la jupe mini à 120€ pour la robe maxi.

Le tissu est du 100% coton que je recommande de laver à la main et de repasser à l’envers.

La livraison est internationale via La poste ou Mondial Relay.

Sachez que vous pouvez commander chaque modèle dans n’importe quel imprimé.

Les jupes et robes sont disponibles dans les longueurs (MINI,MIDI ou MAXI) et sont agrémentées d’une ceinture. Elles ont toutes des poches et une fente pour les maxi. 

Aucune commande spéciale ne sera prise en compte.

Des questions : n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article pour que la réponse serve à tout le monde.

 

Découvrez les nouveautés ci-dessous

 

Cette collection est la partie 2 de la collection présentée en novembre dernier dans cet article avec les imprimés « Douala » et « Fleur de mariage Grey » qui font leur retour.

Il y a un nouvel imprimé que vous avez déjà aperçu sur Instagram et que vous avez d’ailleurs baptisé « Sunshine ».

J’ai pris le temps d’écouter vos suggestions concernant les pièces que vous souhaiteriez commander dans tel ou tel imprimé. Nous avons aussi pris le soin d’ajouter une ceinture à notre jupe Ibilola iconique pour lui apporter plus de cachet.

Cette collection est composée de :

  • Robe Nandi avec ou sans manches et des poches en longueur mini, midi, ou maxi (fente sur la maxi)
  • Top Mukaya
  • Jupe Ibilola avec une ceinture à nouer, des poches, longueur mini, midi ou maxi (fente sur la maxi)
  • Kimono adéniyi avec une fente de chaque côté pour plus d’aisance
  • Pantalon Sitoé : coupe palazzo
  • Pantalon Majaji : coupe carotte

L’avantage du Wax c’est qu’on peut l’associer à tous les styles. Casual, classique , romantique, tendance. Les combinaisons sont multiples et infinies ! Vous pouvez adopter le total look ou par touche.

Je vous laisse découvrir les nouvelles images que nous avons faites avec Rachel Saddedine à la photo et Bruno Da Silva au maquillage.

C’était un vrai plaisir et une fierté de commencer l’année en posant pour ma propre collection !

J’espère que ces nouveautés vous plairont en tous cas je suis chaque jour un peu plus reconnaissante de partager cette aventure avec vous.

Quelle est votre ou vos pièces préférées ? J’ai hâte de lire vos retours !

Je vous donne rendez-vous dès ce jeudi 31 janvier sur www.ibilola.com !

Hello mes beautés !

J’espère que vous vous portez bien.

Si vous me suivez sur Instagram vous connaissez déjà ma réponse à cette question. Je prends donc mon clavier pour faire ce que j’aime et qui me fait du bien : raconter l’histoire derrière les vêtements que je porte.

Aujourd’hui c’est une histoire de couleur qui plus est : d’oser porter de la couleur en hiver. 

Toutes les pièces que je porte dans ce billet sont actuellement en soldes. Hormis les mocassins, tous les articles sont issus de ma sélection du mois chez Asos. Vous trouverez les liens pour acheter ces articles directement à la fin du billet.

Comment porter de la couleur en hiver ?

Ceci fait partie de mon mode de vie ou plutôt dirai-je que c’est vital pour moi.

Même après 17 ans de vie en France, je ne suis toujours pas habituée aux changements de températures et au dressing qui s’assombrit en même temps que le ciel.

J’aurais pu titrer mon blog « en guerre contre la grisaille » tellement c’est nécessaire de porter des vêtements qui me mettent en joie et du baume au coeur.

Ce n’est en revanche pas toujours évident, notamment lorsqu’on s’habille au rayon grande taille des magasins.

Il y a d’un côté le fait de ne pas réussir à passer outre les injonctions des stylistes à porter des couleurs vives quand on est rondes histoires de se fondre dans la masse et d’être invisible et il y a aussi la difficulté de trouver des vêtements tendance, colorés, bien coupés et confortables pour s’habiller lorsqu’on dépasse une taille 44.

Dans tous les cas, histoire de ne pas trop se brusquer, je conseille d’ajouter une pièce de couleur par-ci par-là.

Différentes options s’offrent à nous comme porter du noir et blanc. Oui on commence mollo mollo avec une robe bien coupée dans laquelle on se sent à l’aise. Le noir et blanc a ce pouvoir d’être passe-partout et particulièrement élégant. C’est la bonne transition vers la couleur. 

Vous pouvez aussi jouer sur le manteau qui pète ! Jaune, violet, bleu électrique ou encore rose comme le mien, autant de possibilités de porter de la couleur avec une base de noir ou de gris. Celui que je porte est particulièrement confortable et a une coupe oversize qui permet de jouer sur les styles.

Pour les moins téméraires vous pouvez tout simplement choisir un accessoire. Mon sac dans l’esprit color-block fait bien le job et peut-être associé à n’importe quel look.

Enfin, misez sur les chaussures ! Une touche de couleur sur une coupe inhabituelle. Pour ma part j’ai jeté mon dévolu sur ces mocassins roses tout doux en cuir velours de chez Melyade qui est une toute jeune marque qui s’est donné le défi de chausser les femmes du 41 au 46. Je suis ravie de porter une paire pensée par une femme d’à peine 25 ans qui chausse du 44 et qui a décidé de transformer une difficulté qu’elle vit au quotidien en une marque dynamique et pleine d’avenir. Tiens tiens ça me rappelle quelqu’une ! Découvrez Melyade ici.

Je vous laisse découvrir les photos qui illustrent ce billet. J’aime chaque pièce prise séparément mais j’ai particulièrement adoré les porter ensemble. Le tout représente ma vision de la mode : colorée et joyeuse.

Alors porter de la couleur en hiver c’est comment pour vous ?

Je vous souhaite une belle semaine mes beautés. N’oubliez pas de profiter de chaque instant. Vous voyez comme la vie est courte …


Je porte : Manteau ici / Robe ici / Sac ici / Boucles d’oreilles ici / Mocassins ici / Collants ici / Perruque ici

Tous ces articles hormis les collants m’ont été offerts par la marque.

Certains liens sont affiliés.


Les photos sont de Rachel Saddedine et c’est Bruno Da Silva qui m’a maquillée.


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Hello les Prudencielles !

Je suis à 100% plongée dans la préparation et l’envoi de vos commandes chez Ibilola en ce moment. J’espère que vos achats vous plairont ! Je me sens un peu comme un lutin du père Noël en préparant tous ces colis. 

Ça tombe bien car la saison des festivités est officiellement lancée ! Les Américains ont donné le ton avec les tenues de Thanksgiving et depuis j’ai l’impression que le temps file pour nous mener jusqu’au réveillon de Noël.

Niveau cadeaux, je me suis réellement fait plaisir cette année. Si vous me suivez sur Instagram (sérieusement rejoignez-moi ici ! Qu’attendez-vous ?) vous avez sûrement suivi ma quête de nouvelles paires de chaussures.

Eh bien je pense que ça y est ! J’ai un shoesing digne de ce nom.

Il faut dire que l’offre en chaussures grande pointure s’est drôlement améliorée depuis ce billet que j’ai rédigé l’an dernier. J’en suis ravie. 

Depuis début septembre j’ai donc pris le temps de commander des paires auprès de différents e-shop notamment Evans où j’ai shoppé la paire de bottines argentées que je porte sur ces photos.

Ma grosse surprise vient d’Asos qui a encore level up son offre en proposant désormais une sélection de chaussures extra larges aussi bien pour les bottes que pour les escarpins. Il y a du choix pour toutes.

Mon conseil reste néanmoins de commander différents modèles et pointures pour savoir identifier à l’avenir la pointure qu’il vous faut choisir. 

J’ai connu quelques déconvenues mais dans l’ensemble : c’est que du bonheur !

Pour aller un peu plus dans le détail : 

  • Si vous chaussez juste au dessus du 41 sans avoir le pied particulièrement large, vous trouverez votre bonheur chez Asos, New Look, River Island, Next  dans la collection classique avec des modèles qui vont jusqu’à la pointure 43

 

  • Si comme moi vous avez : les pieds larges, de grosses chevilles et un tour de mollet de compét en plus d’une pointure 43 je vous conseille Evans qui a une sélection Wide fit et extra voire extra extra wide fit jusqu’à la pointure 44 voire 45 ainsi qu’Asos et sa collection pointure large jusqu’à la pointure 43 voire 44 pour certains modèles.

J’ai par ailleurs testé Simply Be grâce à une amie qui vit à Londres. L’e-shop ne livre malheureusement pas en France et c’est bien dommage. En tous cas n’hésitez pas à y faire un tour si vous avez la possibilité de faire livrer vos colis en Angleterre.

Vous savez aussi que j’ai eu un énorme coup de coeur pour cette paire de bottes chez Eloquii et valide donc leur bottes niveau largeur (même au niveau de la cheville oui oui ). Malheureusement le site ne livre plus en France pour l’instant. Espérons qu’ils se remettent à jour rapidement au niveau de la réglementation européenne des données personnelles.

Evidemment il y a toujours des sites américains comme Lane Bryant ou Torrid qu’on ne présente plus.

Retrouvez plus d’informations au sujet de différents e-shop pour chausser les pieds larges dans ce billet.  

En cette saison des festivités je vous propose donc ma sélection de chaussures que vous pourrez porter durant les fêtes : à l’arbre de Noël de votre boîte, aux différents dîners de famille, pour le réveillon du Nouvel an ou pour rester posée sur votre canapé devant un bon film de Noël. C’est une sélection qui inclut des escarpins à talons comme des baskets parce que ben pourquoi pas ? Sommes nous obligées d’être juchées sur des talons hauts ? Le maître mot est de se sentir à l’aise en toute situation.

Je me suis concentrée sur des sites qui livrent gratuitement ou à un coût moindre vers la France et sur lesquels vous pouvez encore passer une commande et être livrées avant les fêtes. 

N’hésitez pas à me faire un retour, me proposer un site si j’en ai oublié un ou me faire part de votre expérience en la matière. Nous avons toutes une histoire de chaussures à raconter


Je porte : bottines Extra Wide Fit en pointure 10 uk soit 43 large  (conviendrait à un 44)


Ma sélection


Retrouvez mes collections sur www.ibilola.com 

 

 

Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube 

Pin It
Translate »