I am  ready to rock est une expression américaine pour dire qu’on est prêt à se mettre au travail, à changer de cap, à essayer quelque chose de nouveau.

Dans ce billet, après plus de deux mois d’absence sur le blog je viens consigner ici quelques étapes de ce renouveau que j’ai entamé depuis quelques semaines et qui a commencé à faire effet au mois de mars.

Ce mois de mars que j’ai tant redouté laisse place à la période de l’année que je chéris le plus. Je suis ravie de pouvoir prendre le temps de rédiger quelques lignes ici sur mon blog, alias mon espace préféré sur internet pour partager ce que j’ai appris ces dernières semaines. 

J’angoissais à l’approche du mois de mars car si vous me suivez depuis depuis quelques temps vous savez que j’ai perdu deux êtres chers au mois de mars. 

Ma grande soeur au premier jour de mars 1995 et ma cousine, qui était aussi son homonyme, le 27 mars 2018. Elles avaient respectivement 18 ans et 21 ans.

Autant dire un mois de mars chargé en souvenirs tristes que je redoutais à l’approche de la messe anniversaire du décès de ma cousine. 

A la fin du mois de février, sur l’une de mes storie Instagram, j’ai fait part de mon anxiété à l’approche de ce mois de mars qui arrivait inévitablement. Je l’ai fait de façon assez naturelle comme j’ai pour habitude de partager le joyeux comme le moins joyeux sur mes réseaux. J’estime qu’être active sur internet et y avoir mon activité professionnelle ne doit pas retirer l’humanité qui nous unit. Nous ne sommes pas des machines qui vivons à travers des filtres qui enjolivent notre réalité. 

Bref. J’en ai parlé en storie et l’une de mes abonnées, m’a fait remarquer que dans sa culture : le mois de mars, mois du printemps appelle le renouveau. Que c’est un mois pour tout nettoyer et repartir sur de nouvelles bases, s’apprêter en quelques sortes à accueillir le meilleur des beaux jours. 

Je ne remercierai jamais assez cette abonnée d’avoir partagé cela avec moi car j’ai voulu essayer.

Essayer de changer de point de vue sur ce mois de mars et le vivre de la façon la plus positive qui soit. 

Vous savez quoi ? Ça a marché et je viens laisser ici quelques souvenirs qui j’espère vous apporteront des pistes pour opérer un reset si ce que vous avez l’habitude de faire ne fonctionne pas.

J’ai donc entamé un “nettoyage” de l’intérieur et de l’extérieur. J’y suis encore d’ailleurs.

Je partais avec une donnée plutôt agréable : celle d’être à Cotonou pour préparer ma prochaine collection pour Ibilola (rendez-vous le 2 avril pour tout savoir à ce sujet). 

Le 1er mars marquait aussi le second anniversaire d’Ibilola.

C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai commencé la journée. Celle d’avoir envie de célébrer ce qui m’anime plus que tout aujourd’hui. Cette journée a été assez folle car par un heureux concours de circonstances je me suis retrouvée à séjourner dans l’hôtel dans lequel je rêvais de prendre des photos pour ma collection. La loi de l’Attraction en action. Je l’avais écrit, visualisé, travaillé pour y être et malheureusement cela n’a pu se faire au moment où je pensais que c’était bon. J’ai lâché prise, imaginé une autre solution et avais presque oublié cette idée lorsque l’Univers a finalement décidé de venir à la rescousse la veille de mon shooting.

J’ai alors compris à cet instant précis, au moment où j’entrais la clé dans la serrure de ma chambre d’hôtel que ma soeur valide à 100% le travail que je fais aujourd’hui pour lui rendre hommage à travers Ibilola. En y repensant c’est assez fou. 

Le lendemain, jour du shooting j’avais réussi à réunir toute l’équipe pour travailler et les vêtements, éléments principaux sont arrivés à la dernière minute ! Une aventure je vous dis.

Mon séjour a Cotonou a été court mais intense. J’ai tellement hâte d’y retourner. Chaque nouveau voyage me fait grandir un peu plus, me permet de d’en apprendre d’avantage sur la culture béninoise et de tester mes limites aussi. 

S’alléger l’esprit en faisant le vide autour de soi

De retour à Paris, une fois vos commandes envoyées, j’ai repensé à l’idée du renouveau et de faire le vide chez soi : hop ni une ni deux, j’ai organisé un vide dressing et vous avez répondu présentes !

J’en ai déjà parlé mais les vide dressings me permettent déjà de faire le vide dans mes armoires en donnant une seconde vie à mes vêtements et surtout de vous rencontrer et prendre le max d’ondes positives de votre part.

Tout le monde n’a pas une communauté comme la mienne pour pouvoir organiser des vide dressings physiques mais n’hésitez pas à faire des trocs avec vos amis ou à utiliser des sites comme Vinted. J’y ai d’ailleurs un compte sous le nom @GaellePrudencio .

Le fait de trier, essayer des vêtements, se séparer de ce qu’on ne porte pas permet vraiment de s’alléger l’esprit autant en profiter !

Lâcher prise et faire confiance à l’Univers

Autre chose que j’ai faite c’est de lâcher prise sur ce que je ne maîtrise pas. J’avais prévu d’être avec ma famille à Dakar pour le 27 mars. J’y tenais et pourtant je ne réussissais pas à prendre mon billet pour cette période. Chose étrange : un certains nombres de projets et contrats m’étaient proposés autour de ces dates. Ceux-ci nécessitaient que je reste à Paris ou voyage à l’étranger. Vous me croyez si je vous dis que chacun de ces projets est tombé à l’eau ? Je me suis rendue compte que rien ne se concrétisait car je n’avais moi-même pas pris de décision ferme sur ce que je souhaitais. J’ai alors décidé à contre coeur de ne pas être présente à Dakar. C’est pas 2 jours après que je reçois une super belle proposition de shooting pour le 28 mars ? Je n’en reviens toujours pas et vous raconterai tout ça le moment venu. 

J’ai vraiment appris que je ne maitrise pas tout et qu’il est nécessaire de savoir lâcher prise pour que les choses se mettent en place et que ce qui nous est destiné arrive naturellement à nous. 

Nettoyer mon coeur, mon esprit, mes pensées.

Me libérer de pensées négatives que je peux avoir sur mes capacités à réussir, à réaliser tel ou tel projet mais aussi les pensées négatives que je peux avoir envers d’autres est aussi une démarche que j’ai réellement entamée depuis le début de l’année.

J’ai pris conscience que le temps que je peux passer à critiquer untel, à me comparer à tel autre personne est du temps que je ne passe pas à travailler sur moi, sur mon épanouissement personnel, sur mes activités et sur l’impact positif que je peux avoir sur d’autres.

Ouais bon j’aime toujours les gossips hein mais j’ai vraiment à coeur de passer du temps sur ce qui vaut le coup. Cela m’a permis de prendre conscience que plus je suis concentrée sur moi et ce que je souhaite, plus j’ai confiance en moi.

Passer à l’action

Parlant de confiance en soi, vous me demandez régulièrement comment je fais pour avoir confiance en moi, eh bien j’ai une réponse, celle qui nécessite de s’engager dans ce que je fais et dans ce que je souhaite : je passe à l’action.

J’arrête de me poser des questions dans tous les sens, de peser le pour et le contre, j’y vais, je me lance. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas mais la démarche elle me permet de prendre chaque fois plus confiance en moi. J’ai du coup envie d’aller plus loin. Step by step.

Si on m’avait dit il y a un an que je réussirais à survivre aux épreuves qui s’enchaînaient et qui semblaient prendre toute la place dans ma vie honnêtement je ne l’aurais pas cru. Mais je suis là, plus reconnaissante que jamais de réussir à avancer malgré tout et avec une vraie team d’anges gardiens pour veiller sur moi. 

I am ready to rock ! Et vous ? 

Les photos qui illustrent ce billet ont été prises par Dae Han, un photographe dont je connaissais un peu le travail mais pour qui je n’avais pas encore eu l’occasion de poser. C’est désormais chose faite et j’en suis ravie. Elles ont été prises dans le cadre du shooting que j’ai organisé pour marque la journée internationale des Droits de la Femme le 8 mars dernier avec des femmes que j’ai pris beaucoup de plaisir à (re)découvrir ce jour là. Le post à ce sujet est sur mon compte Instagram ici.

Le maquillage est l’oeuvre de Kelly Rincon que vous pouvez booker ici, notamment pour les mariages. N’oubliez pas de m’inviter d’ailleurs !

Ces photos ont été prises dans le cadre cosy de l’hôtel Sèvres Saint-Germain à Paris. Un hôtel en plein coeur du quartier du Bon marché et à deux pas de la chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse. L’équipe de l’hôtel a été tellement accueillante et aux petits soins. Merci beaucoup.

J’ai shoppé ma robe sur Asos ici. Elle est malheureusement sold out dans la plupart des tailles. Peut-être réussirez-vous à la shopper à la faveur d’un retour. Sachez en tous cas qu’elle taille grand et nécessite de la commander dans la taille en dessous de votre taille habituelle.

Je vous souhaite un très bon mois d’avril et un joli printemps ! On se retrouve vite avec les nouveautés d’Ibilola. Ohlala j’ai hâte de vous montrer ça.

Author

𝙶𝚊ë𝚕𝚕𝚎 𝙿𝚁𝚄𝙳𝙴𝙽𝙲𝙸𝙾 #Ibilola Designer Blogger since 2007 🔝 French #BodyPositive Leader #FrenchCurves Founder 🇸🇳🇧🇯🇫🇷 📍Paris, France 📧contact@gaelleprudencio.com gaelleprudencio.com/about

4 Comments

  1. Joumana Thoumas Reply

    Bravo ma Gaëlle… superbe travail sur soi. Un exemple à suivre. Merci ❤️

  2. Bonjour Gaëlle ! Un grand MERCI pour ce très joli texte. J’aime beaucoup te lire : tu délivres des messages forts, qui touchent le cœur. Faire le vide, lâcher prise, pour voir les merveilles de la vie 🙂 Je te souhaite le meilleur ! Félicitations pour the new Ibilola collection^^

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
Translate »