Hello mes beautés !

Dans ce billet où je vous parle de ma peur devenue ma BFF (best friend forever), je porte mon mix de mes pièces préférées pour la saison printanière à l’image de mon état d’esprit : le pantalon qui allie style et confort, le body que j’adore et dont la couleur apporte du pep’s à ma tenue et un manteau léger car on dit bien “en avril ne te découvre pas d’un fil”. Vous retrouverez tous les détails pour shopper ma tenue à la fin du billet. 

Le printemps est ma saison préférée car il y a cet entre deux du climat où même si on ne sait jamais vraiment trop comment s’habiller permet quand même de s’alléger niveau couches de vêtements. Je n’arrête pas de porter de la couleur en hiver mais je suis toujours heureuse de retrouver les couleurs douces du printemps. C’est aussi ma période préférée car je me sens plus légère et ceci au sens propre comme au sens figuré comme j’avais commencé à vous en parler lors d’un billet précédent.

Je me sens aussi plus légère car j’ai eu plusieurs défis à relever ces dernières semaines pour mener à bien le lancement de ma nouvelle collection dont j’ai envie de partager un petit bout ici avec vous. Comme j’ai déjà eu à le dire : avec internet on a l’impression qu’entreprendre est un truc hyper glamour qui se résume à poster de jolies photos sur Internet puis à récolter des likes sans imaginer tout ce qui est réellement intéressant dans ce parcours comme dans d’autres dans la vie. J’aime aussi partager les petites victoires, ces moments où je suis super fière de moi parce que j’ai dépassé cette fameuse peur qui a tendance à me tétaniser. Ces moments de doutes et d’angoisses qui empêchent sûrement beaucoup d’avancer dans leur projet car on se sent souvent seul. 

Je tiens tout d’abord à vous remercier du fond du coeur pour l’accueil que vous avez réservé à Diongomas, cette collection printemps-été 2019. Merci pour vos commandes et pour toutes les ondes positives que vous nous avez envoyées. Les confections sont dors et déjà en cours dans notre atelier à Cotonou. Les livraisons sont prévues pour la mi-mai.

Je disais donc que j’ai eu plusieurs défis à relever avec cette collection, notamment en créant toute seule la nouvelle boutique en ligne. Ce n’était pas parfait au moment du lancement de la vente mais elle avait le mérite d’exister et de contenir l’essentiel de ce dont vous aviez besoin pour passer les commandes.

L’e-shop va évoluer au fur et à mesure et véritablement répondre aux exigences d’un site e-commerce dynamique comme j’en rêve depuis le tout début. Vous savez ce changement de plateforme de vente n’est pas de mon fait. Depuis le lancement d’Ibilola je passe par Tictail. Très bien et fonctionnel. Je n’avais qu’à insérer les produits, remplir quelques cases et voilà. Une boutique basique mais je n’avais pas besoin de beaucoup plus pour travailler.

Il y a un an, Ibilola devenait vraiment sérieux, j’ai donc acquis un nom de domaine. C’est là qu’est officiellement né www.ibilola.com et déposé le nom de la marque auprès de l’inpi . J’avais l’impression de faire un premier pas énorme mine de rien ! C’était un peu comme le titre de propriété lorsqu’on acquiert un bien immobilier.

Tout se déroulait bien, j’avais même créé une relation forte avec les services de Tictail qui permettaient d’offrir des réductions à mes clientes sans que cela n’affecte mon chiffre d’affaires. Une aubaine !

J’avais néanmoins en tête depuis un moment de créer un vrai e-shop qui m’offrait plus de possibilités pour faire vivre le site pour ce que ce soit agréable pour vous d’y venir comme ça l’est pour moi lorsque je vais sur mes e-boutiques préférées. Et puis Ibilola mérite bien ça non ?

Sauf que non. Niveau finances ce n’était pas le moment. Cette histoire des finances peut bloquer beaucoup d’entrepreneurs dans l’évolution et le développement de leur business. J’ai donc gardé cette idée en tête et pris le parti de continuer à travailler avec ce que j’avais déjà. Je suis convaincue que l’argent est une énergie. Que ça va ça vient et que ce n’est souvent pas notre besoin premier. Qu’il y aussi des moyens de contourner ce besoin d’argent, cela nécessite d’être plus créatif et de ne pas hésiter à demander conseil aussi. 

Tout est que, fin 2018, Tictail a annoncé son rachat par la plateforme Shopify. C’était la panique à bord car ma boutique allait purement et simplement disparaître.

Le rachat impliquait une offre découverte de 6 mois pour les anciens clients de Tictail (au lieu des 2 semaines habituelles qu’offre Shopify). Il y avait une date butoir pour transférer les données, les clients, les produits, recréer une boutique. J’ai laissé traîner durant des semaines à cause de ma peur : ma peur du changement, ma peur de l’inconnu. Je me suis fait une montagne de cette histoire ! N’en ai pas dormi la nuit car je stressais à l’idée de ne pas y arriver, de ne pas comprendre le processus, de perdre mes données, bref j’avais peur. 

Lorsque je travaillais dans les ressources humaines, j’ai vécu une expérience assez traumatisante du changement du système d’informations de ma boîte. Ce qui devait durer tout au plus 3 jours s’est transformé en 6 mois avec la perte de données importantes, des clients mécontents et agressifs, la découverte de nouveaux outils, des heures supplémentaires car en période hyper intense avec 2 congés maternités qui n’ont pas été remplacés et un employeur pas particulièrement compréhensif au vu de la situation. Tout le stress que j’avais eu durant cette période il y a quand même près de 8 ans est remonté à la surface. C’est fou quand j’y repense car je pensais être guérie. 

Pour en revenir à la migration de la boutique vers Shopify, j’ai finalement arrêté une date au delà de laquelle je ne pouvais me permettre de rester sans rien faire. Je me suis motivée et ai vu tout le côté excitant d’avoir un vrai e-shop comme j’en rêvais ! Je suis donc passée à l’action. Vous ai-je déjà confié que passer à l’action me donne confiance en moi ? J’ai fait le tour sur différentes boutiques en ligne, fait le point sur les thèmes utilisés, ceux qui me plaisaient, ceux que je trouvais agréables pour la navigation puis je me suis lancée. Ma peur était toujours là mais j’ai voulu en faire mon moteur et mon alliée.

C’était finalement un jeu d’enfants ! Alors oui je tâtonne mais c’était super sympa à faire. J’en apprends chaque jour un peu plus. En ce moment par exemple il n’y a pas de vente sur le site mais lorsqu’on arrive dessus on peut découvrir la marque, faire connaissance avec notre histoire et notre engagement, s’imprégner de ce qui fait l’essence même d’Ibilola. J’entrevois du coup pleins de possibilités, pleins d’histoires à raconter comme je le fais naturellement en stories lors de mes voyages. Elles pourront ainsi être présente sur le blog d’Ibilola plutôt qu’ici que je tiens à garder comme mon espace avec mes billets d’humeur, mes états d’âmes et mes tenues du jour. 

Parlant de tenue du jour, voici les détails de celle-ci

Le body : j’en porte énormément et à toutes les sauces. Ce modèle précis n’est plus en ligne mais vous pouvez trouver toute une sélection ici.

Le pantalon* Asos : c’est tout ce que j’aime entre sa taille haute, la coupe large, la longueur idéale. Je l’ai choisi exprès pour le porter durant les prochains mois notamment durant l’été car il est en lin.

Le manteau* : je ne sais plus si je l’ai déjà posté ici en tous cas je l’ai déjà depuis quelques saisons. Il est issu de la collaboration de Navabi avec la blogueuse Bettany Rutter. Il est malheureusement en rupture de stock depuis un moment. Ces collaborations remportent un vrai succès ! Je reviendrai dessus dans un prochain billet.

Les boucles d’oreilles Steve Madden chez Asos . Elles sont tellement originales et puis bon achetées durant les soldes c’est toujours plus agréable niveau prix. Sold out.

Les baskets Rebook* : je les porte depuis un an. Toujours aussi agréables.

Les lunettes* : Jimmy Fairly, j’ai opté pour le modèle « Bellagio ». C’est une paire de solaire à laquelle j’ai fait ajouter de l’optique pour les porter au quotidien.

La Coiffure : je poste un twist out réalisé au Studio Ana’e. J’ai mis plus d’info dans la bullet “Beauté” de mon compte Instagram. Vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur votre soin en y allant de la part de GAELLE. Le salon coiffe tout type de cheveu. Du plus raide au plus crépu.

Wahoo je ne pensais pas avoir autant à raconter en ce mardi après-midi !

Je file me préparer car j’ai rendez-vous avec tata Michelle Obama et des milliers de personnes prêtes à l’écouter raconter son parcours et prendre le max d’inspiration. J’avais d’ailleurs été interviewée par Le point au sujet de cette femme qui m’inspire tant. Retrouvez l’article ici.

Photos par Danielle.

*Produits offerts par la marque


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Author

𝙶𝚊ë𝚕𝚕𝚎 𝙿𝚁𝚄𝙳𝙴𝙽𝙲𝙸𝙾 #Ibilola Designer Blogger since 2007 🔝 French #BodyPositive Leader #FrenchCurves Founder 🇸🇳🇧🇯🇫🇷 📍Paris, France 📧contact@gaelleprudencio.com gaelleprudencio.com/about

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
Translate »