Mes chères Prudencielles, lectrices,

à l’heure où j’écris ces lignes vous êtes sûrement en pleins préparatifs de votre réveillon de la Saint-Sylvestre !

De mon côté il est à peine 8 heures ici à Atlanta aux Etats-Unis et j’ai grosso modo 30 minutes pour rédiger ce billet avant que mes nièces ne débarquent dans ma chambre pour que je leur prépare leur petit-déjeuner.

Je pense à ce billet depuis un moment. J’ai écrit plusieurs versions sans réussir à me mettre réellement dessus depuis quelques jours. Finalement ce matin je me dis « let’s go écris à l’instant T et surtout laisse tout le négatif en 2018 avant que l’année ne se termine pour te donner toutes les chances pour 2019 ».

Vais-je dire que 2018 a été une belle année ? Sur bien des aspects oui. Surtout d’un point de vue professionnel et ce n’est pas négligeable.

C’est la première année où je réussis à vivre à 100% de mon activité. Le chiffre d’affaires d’Ibilola a triplé par rapport à son année de lancement (et euh les charges aussi hahaha. Zen soyons Zen.)

J’ai travaillé avec de belles marques avec lesquelles je partage des valeurs, et qui ne considèrent pas ma communauté que comme un chiffre parmi tant d’autres !

J’ai aussi eu un certain nombre de parutions presse comme le magazine Elle, Amina, une interview sur BFM tv et tant d’autres que vous retrouverez ici.

Tout cela est la concrétisation de toutes ces années de travail, de partage, en étant toujours authentique et en me remettant sans cesse en question pour me former, apprendre, investir sur moi et évoluer.

C’est aussi grâce à vous car vous êtes toujours présentes et à chaque fois que je gagne, nous gagnons ensemble. C’est ainsi aussi que ça marche avec mes amies. Nous gagnons ensemble. 

Nonobstant, ma positive attitude voudrait que je ne vois que le positif et me dise allez « ce n’était pas si terrible que ça » mais pour la première fois j’ai du mal à oublier qu’en 2018 j’ai passé plus de temps à pleurer qu’à rire. Mes glandes lacrymales sont même déréglées. Tout un programme !

En 2018 j’ai pris une sacrée claque et j’en avais bien besoin. 

L’année de la maturité ? On peut dire ça oui. 

J’ai commencé 2018 par un avortement. Au sens propre comme au sens figuré.

J’ai abordé la question dans le podcast me, my sexe and I et lorsque j’échangeais en off avec Axelle elle m’a dit quelque chose de très intéressant: « Ce n’est pas vraiment une grossesse que tu as interrompue , tu as surtout laissé partir la petite Gaëlle. Il fallait qu’elle se matérialise physiquement. » Cet exactement le sentiment que j’ai eu. Celui de laisser partir mon innocence et d’entrer de plein fouet dans l’âge adulte : à 35 ans.

C’est avec mon corps que j’ai pris l’habitude de m’exprimer : en prenant de la place physiquement, en prenant du poids, ou en en perdant énormément lorsque mon hyperthyroïdie s’est déclarée.

Il fallait alors que la petite Gaëlle se manifeste physiquement en quelque sorte.

J’ai bien aimé cette métaphore qui m’a permis de transformer cette épreuve et de ne pas culpabiliser car cette décision je l’ai prise en pleine possession de tous mes moyens et en accord avec moi-même. Je partage ces lignes ici pour toutes celles qui ont vécu ce type d’expérience ou qui la vivront. Ton corps, tes règles. Merci Simone. 

J’ai mis 9 mois à m’en remettre physiquement. Intéressant n’est-ce pas ?

2018 a été une année bouleversante car j’ai dû apprendre à danser sous la pluie, à vivre en équilibre, à me challenger pour ne pas sombrer depuis le décès de ma cousine. J’avais oublié à quel point ça fait mal de perdre un être cher. A quel point le processus de deuil connaît différentes étapes et est nécessaire.

Ce qui me permet de continuer à avancer ? Même à petits pas ? Même si je ne m’en rends pas toujours compte ? C’est de me réveiller tous les matins avec la possibilité de faire ce que j’aime. C’est d’ailleurs ce qui me motive, me booste et me rappelle que je suis bien vivante, en bonne santé et avec un boulevard ouvert devant moi. Show must go on comme je l’écrivais en avril dernier.

Ce n’est pas évident tous les jours car travailler à son compte demande de puiser dans ses forces les moments de doute, de solitude et d’incertitude mais faire des choses qui ont un sens pour soi permettent de tout remettre en place. Se faire confiance surtout. Avoir foi en soi, en ses capacités et garder son objectif en tête.

Je souris en écrivant ces lignes car ma positive attitude revient au galop et je sais pertinemment que toutes les épreuves de 2018 m’ont préparée à pouvoir accueillir le meilleur pour 2019. Je le savais déjà en fait en janvier lorsque je disais « Hey ! 2018 je ne suis pas venue ici pour souffrir, ok? »

Une année d’apprentissage, de prise de conscience, de challenge s’achève pour laisser place à ce que je ferai de 2019 : un terrain de jeu où tout est possible !

« La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie. » Sénèque.

Je suis ravie de ne pas avoir publié ces photos plus tôt car elles illustrent à merveille l’état d’esprit dans lequel je suis. La parfaite transition entre une année 2018 chaotique mais une certaine sérénité quant à l’avenir car je suis déterminée à reprendre les bases de ce qui m’anime, suivre ma joie et me rappeler que « quand j’y vais pour moi ça marche ». 

Elles illustrent bien cette page qui se tourne pour en commencer une nouvelle. L’histoire de l’apprentissage d’un épanouissement personnel au quotidien car il n’y a pas de moment propice ou parfait pour être heureux. 

Merci d’être sur ce chemin avec moi. J’ai l’occasion d’échanger régulièrement avec certaines en messages privés sur Instagram. Merci car vous m’inspirez tant. J’en suis reconnaissante.

Je vous souhaite dors et déjà un très bon réveillon et le meilleur, avec en top liste la santé pour 2019. 

J’entends mes nièces dévaler les escaliers !!

A bientôt !


Je porte : Top « Mukaya » chez Ibilola / Jeans ici/ Cuissardes ici (je porte le 10 UK mais le 9 aurait été très bien pour mon 43)/


Photos : Rachel Saddedine

Make up : Blakia

Merci à ces 2 femmes pour leur soutien sans faille cette année.


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Author

𝙶𝚊ë𝚕𝚕𝚎 𝙿𝚁𝚄𝙳𝙴𝙽𝙲𝙸𝙾 #Ibilola Designer Blogger since 2007 🔝 French #BodyPositive Leader #FrenchCurves Founder 🇸🇳🇧🇯🇫🇷 📍Paris, France 📧contact@gaelleprudencio.com gaelleprudencio.com/about

7 Comments

  1. La petite Gaëlle était adorable, la grande Gaëlle soulève des montagnes.

    Keep on shining.

    Estelle

  2. Romy Ribeiro Reply

    Merci pour ce bien que tu nous procure. Te lire et te suivre contribuent à m’aider à maintenir le cap malgre les épreuves. Thank you for everything. Thank you for being you

  3. Merci pour ce magnifique témoignage. Tu as traversé des épreuves qui t’ont rendues plus forte aujourd’hui. Tout ce qui ne tue pas rend plus fort comme on dit. Je te souhaite encore une année 2019 plus lumineuse que jamais Gaëlle.
    Gros bisous et merci pour tout ce que tu fais.
    Armelle

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
Translate »