Gaelle Prudencio “Tout est possible à qui sait choisir le moment.” Marguerite Beaudry - Gaelle Prudencio

Hello mes beautés !

Je profite d’avoir réussi à immortaliser la tenue que je portais pour un dîner cette semaine pour poster ce look aux couleurs du drapeau français. Retrouvez les liens pour le shopping à la fin de l’article. 

Ce n’est pas vraiment un hasard du calendrier car je supporte les Bleus à l’occasion de la Coupe du monde de football et de la même façon que je porte les couleurs du Sénégal 🇸🇳 et du Bénin 🇧🇯 , je suis fière de porter celles de la France 🇫🇷 durant ces quelques heures qui je l’espère nous séparent d’un triomphe de notre équipe nationale !

Je suis officiellement française depuis un peu plus d’un an même si je me sens française depuis bien plus longtemps qui plus est depuis que j’ai décidé d’entamer les démarches pour être naturalisée.

Cela a vraiment été un choix pour moi. Un choix guidé par tout un travail que j’ai mené sur mon identité et que je vous racontais en juillet 2016 à (re)lire ici.

Chaque vêtement a une histoire et la tenue que je porte aujourd’hui n’y échappe pas ! Elle me donne l’occasion de célébrer la nouvelle direction de blogging que j’ai prise il y a 2 ans et qui avait été marquée par cet article (ici). Il posait les jalons de tous mes projets de ces 24 derniers mois notamment le travail sur mon identité en tant que femme, que femme africaine vivant en Europe et bien plus encore. En tant que Gaëlle Prudencio.

Avec mes récentes activités : nouvelle collection Ibilola, campagne de promotion du défilé #IFeelUnique , j’ai un peu déserté mon blog, cet espace où j’aime temps m’exprimer. Je profite donc de ce billet pour écrire quelques lignes et marquer nos noces de cuir !

“Tout est possible à qui sait choisir le moment.” Marguerite Beaudry C’est très rare que j’empreinte une citation pour titrer l’un de mes billets mais celle-ci résume ma pensée. 

Ces dernières semaines j’ai répondu à énormément de questions que ce soit à des interviews radio, tv, sur des podcasts (hâte de les partager avec vous) et à vous aussi grâce à la nouvelle fonctionnalité mise en place par Instagram. Parmi ces questions il y en a une qui demandait un peu plus que quelques mots comme réponse.

Il s’agissait de « aurais-tu pu imaginer toutes les bonnes choses qui t’arrivent en ce moment ? »

La réponse est clairement non. En revanche, il y a un peu plus de 2 ans, lorsque j’avais entamé un travail de coaching, je devais rédiger mon « énoncé de mission personnelle ».

Un texte de plusieurs pages où il était question de raconter mon histoire, clarifier mes objectifs et mes souhaits notamment professionnels. 

A l’époque j’étais lassée du blogging, je stagnais et perdais confiance en moi mais une force invisible me poussait à persévérer et à repartir à zéro. Aux prémices de cette aventure sur Internet. A savoir les raisons pour lesquelles j’ai commencé tout ceci. « Quand tu ne sais pas où tu vas regarde d’où tu viens ». C’est exactement ce que j’ai fait avec cet « énoncé de mission personnelle ».

J’avais trouvé cet exercice particulièrement difficile car cela nécessitait de ma part une certaine discipline, de la concentration et surtout de me projeter dans le temps.

Un exercice néanmoins bénéfique car il a posé les bases pour la première fois de ce que je souhaitais pour moi, dans ma vie.

Il y a quelques semaines, j’ai relu mon texte et suis restée bouche bée devant tout ce que j’avais rédigé et qui s’est réalisé durant les mois qui ont suivi !

J’y écrivais notamment : « Je me suis rendu compte que finalement j’ai pendant longtemps estimé que je n’avais pas le droit de réussir, de gagner de l’argent, de me faire confiance, de donner le meilleur de moi-même.

J’entends depuis toute petite “peut mieux faire” alors je suis toujours restée en surface, laissant l’occasion aux autres de briller; contribuant d’ailleurs au rayonnement de l’autre mais moi je n’ai pas creusé plus loin. Je n’ai jamais eu d’ambition. » 

C’est tout au long de ma rédaction que mes désirs se clarifiaient, je terminais le texte par ceci « Je veux être cette femme qui en étant convaincue que les médias et les régimes détruisent les femmes et le rapport à leur corps réussit à faire bouger les lignes.

Je veux mettre en évidence le fait que s’aimer est un travail de longue haleine et qu’il vaut le coup d’être fait.

Je veux être cette femme qui détruit les croyances au sujet des personnes obèses : inactivité, laisser-aller, manque d’investissement.

Au delà de la question du corps : c’est l’intérieur qui m’intéresse. C’est ce que les vêtements essaient de cacher qui m’intéresse.

Je suis déterminée, enfin, à réussir à atteindre mes objectifs. » 

J’étais tellement émue en relisant ces lignes et en passant en revue les images de ces derniers mois !

Alors effectivement je n’aurais pas pu imaginer que 2 ans après avoir rédigé ces lignes je pourrais regarder en arrière et réaliser que je réussis à atteindre mes objectifs. Je n’aurais pas pu l’imaginer mais j’avais le désir profond de réussir et l’ai encore d’ailleurs car le chemin commence à peine.

Tout ceci pour dire que OUI ça marche d’avoir des rêves ou des objectifs vous dites comme vous voulez, d’y croire, de les consigner quelque part comme une sorte de contrat et de travailler pour. Il paraît qu’écrire ses rêves permet de les formaliser. Je vous invite donc à le faire. A rédiger des contrats avec vous-même surtout si vous avez un projet auquel vous tenez particulièrement. (cet article vous aidera sans doute pour cette rédaction. Dites le moi si vous essayez !)

C’était un réel risque de décider de tout reprendre depuis le début car vous qui me suivez depuis des années auriez pu ne pas adhérer à cette nouvelle direction, j’aurais pu complètement me planter en fait sauf que je me demande ce que seraient nos vies si nous ne prenions pas un minimum de risques ? En fin de compte si les choses ne marchent pas, nous avons au moins le mérite d’avoir essayé alors Y.O.L.O ! You only live once.

C’était en tous cas le bon moment pour moi de me mettre au travail. J’avais commencé à me réconcilier avec moi-même, à prendre plus soin de moi et à m’affirmer complètement. 

Quelqu’un a récemment eu le toupet de me dire « oh tu as trop de chance d’avoir ceci ou cela ». Euh non. Ce n’est pas une question de chance.

Tenir un blog, se mettre à nu comme ça aux yeux du monde, partager parfois des choses de l’ordre de l’intime, montrer sa vulnérabilité , partager un chemin, embarquer d’autres personnes avec soi, créer une communauté sans s’en rendre compte, se créer ses opportunités et savoir en saisir d’autres au bon moment, travailler sans relâche et en récolter les fruits au bout de 10 ans : c’est loin d’être une histoire de chance.

Je voudrais par ailleurs rajouter qu’entamer un travail sur soi, se concentrer sur soi pour se donner une chance de réussir, d’être au coeur de sa vie va peut-être nécessiter de se séparer d’un certain nombre de pensées mais aussi de personnes dans son entourage. Ce n’est pas toujours évident à gérer car il s’agit bien souvent de personnes que nous aimons mais c’est nécessaire pour poursuivre notre route. Nous n’avons pas tous le même timing, les mêmes aspirations, et le même degré de bienveillance les uns envers les autres et vous savez quoi ? Ce n’est pas grave ! Cela fait partie de la vie et de l’aventure. Peut-être vous retrouverez-vous plus tard ? Mais à l’instant précis vous êtes votre priorité et c’est le plus important. Choisissez-vous. Toujours.

Le fait de me choisir il y a 2 ans a profondément changé ma relation avec le reste du monde. Je ne regrette pas de l’avoir fait car j’ai aussi une relation plus apaisée avec certaines personnes de mon entourage et ai réussi à trouver mon équilibre et surtout avoir plus confiance en moi. 

J’ai suivi et suis encore ma joie. Cela n’a pas de prix. Croyez-moi. 

Je vous laisse avec quelques photos de cette tenue et vous mets les détails à la fin de l’article.

 

Le pantalon est une merveille. Il reste encore quelques tailles ici. Il est un peu stretch et épouse bien les formes. Il est particulièrement agréable à porter car léger. Ce qui n’est pas négligeable avec les températures actuelles !

Le top est en réalité un body souvent car facile à associer avec tout type de bas. Il est en vente ici.

Le soutien-gorge est de chez Elomi. Je l’ai reçu dans le cadre d’une collaboration sponsorisée par la marque. Vous pouvez retrouvez mes différentes photos ici, ici et ainsi qu’une revue détaillée dans l’onglet « review » en une de mon compte Instagram. La liste des magasins pour trouver la marque est disponible ici. Vivement la version francophone du site hein !

Les bracelets sont de chez Ibilola, of course ! C’est l’imprimé « Shuri » comme notre petit génie dans Black Panther. Tous les bracelets sont en vente ici et en livraison sous 3 à 4 jours. Ainsi que les Aba rings, ces bijoux de tête que je porte.

La pochette est sold out, en voici unr tout aussi sympa ici. Je pense la recycler en objet de déco chez moi.  Les lunettes ici. Les boucles d’oreilles viennent de chez H&M. Je les ai achetées en magasin.

La veste date d’il y a 2 saisons.

Enfin, je porte ces sandales, mes alliées de la saison estivales. Confortables au possible et adaptées à la largeur de mon pied. Attention il faut commander la pointure en dessous soit un 42 pour moi qui chausse un 43. Elles sont en vente ici.

Merci à Rachel Saddedine pour les photos.


Retrouvez mes collections sur www.ibilola.com 

fb

Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube 

 

Catégorie(s): Lifestyle, Mode

2 commentaires pour ““Tout est possible à qui sait choisir le moment.” Marguerite Beaudry”

    Daphné

    16 juillet 2018

    Très inspirant. J’ai eu cette même réflexion de ma vie l’année dernière. Je me sentais coincé dans un boulot de salarié qui ne me correspondait plus. Alors j’ai décidé de me lancer à mon propre compte. Et je ne le regrette pas. Je me demande plutôt pourquoi je ne l’ai pas fais depuis…
    Tu es une source d’inspiration ma belle.
    Bisous.
    Daphné

    Répondre

      Gaelleprudencio

      24 juillet 2018

      Hey félicitations pour ton projet concrétisé !!! Ça fait tellement de bien de se voir avancer !

      Répondre

Reagir