Hello mes beautés !

Nous entrons dans la dernière semaine de mai et si vous avez pas suivi l’actualité Ô combien brûlante, eh bien c’est aussi la semaine de mon anniversaire.

La commémoration de ma naissance comme j’aime à appeler le 29 mai. 

Celleux qui me suivent depuis un moment ont l’habitude de suivre le fameux décompte que j’aime à partager chaque année.

J’aime célébrer mon anniversaire, ma vie, la chance que j’ai de me réveiller tous les matins en bonne santé, avec un toit sur la tête, de l’amour en moi et autour de moi. Oh et puis j’aime vieillir aussi. C’est un fait.

J’aime prendre de l’âge et ça me fait toujours sourire de voir la réaction de mes interlocuteurs lorsque je suis là. Je suis en réalité consciente que certain.e.s n’ont tout simplement pas la chance d’atteindre l’âge que j’ai aujourd’hui.

A quelques jours du 29 mai, j’ai besoin de prendre le temps de réfléchir aux mois qui viennent de s’écouler.

J’ai profité de ce week-end assez calme au niveau de mes activités pour répondre à une série de questions/réponses sur mon compte Instagram. (A retrouver en Une de mon profil).

Plusieurs questions m’ont interpelée et donné envie de pousser la réflexion notamment celle-ci en particulier :

« Quelle est la réalisation dont tu es la plus fière au cours de la dernière année? » 

Wahoo quelle question !

Apprendre à être MOI. M’affirmer. 

J’ai commencé à répondre à cette question et me suis rendue compte que je souhaitais développer mon propos sur le sujet.

Être moi sans limite. Sans aucune restriction. Sans compromis. Pas juste une femme noire, une femme africaine, la fille de telle personne, la soeur d’untel : MOI Gaëlle Prudencio.

Apprendre à être moi-même est passé par le fait de prendre mes propres décisions, de dire ma vérité sans essayer de faire plaisir aux autres : la famille, l’entourage, la religion, le monde, je me sens plus en accord avec moi. De m’exprimer. Encore et toujours ce besoin, cette nécessité pour moi de m’exprimer à l’écrit, à l’oral, artistiquement, dans tout en fait. 

« Fais ci fais ça » « tu es africaine, en Afrique on ne dit pas ce genre de choses, on ne fait pas ceci ou cela » merde. Je suis moi et c’est déjà un sacré travail que d’être soi dans une société où on veut nous faire entrer dans des cases.

Être moi m’a permis cette année plus que jamais de gagner en confiance, en estime et en amour de moi. De me sentir mieux dans mes baskets et ma tête. 

Ceci a d’ailleurs contribué à mes meilleures réalisations professionnelles jusqu’à présent. Ça ne va qu’en s’améliorant. 

En ayant plus confiance en moi j’ai osé beaucoup plus, je suis sortie de ma zone de confort dans bien des domaines, je me suis sentie plus libre de créer aussi bien avec Ibilola qu’avec la marque Gaëlle Prudencio.

J’apprends à me juger moins sévèrement et à faire de mon mieux.

J’apprends aussi à moins juger l’autre en face. À prendre en compte ses circonstances sans pour autant me perdre de vue.

Être moi,  m’a permis de poser des limites. Qu’est-ce que j’accepte ? Que ce soit de l’entourage, par rapport à ma vie amoureuse, dans le travail. En dessous de quelle somme je refuse de descendre pour un contrat par exemple ?

Bref sur tous les plans car tout part de moi et de la relation que j’ai avec moi, de la valeur que je m’accorde.

Et ceci a un prix car ça ne plait pas à tout le monde. Même pour moi ce n’est parfois pas évident car il peut arriver que cela mène à rompre certaines relations mais vous savez quoi ? C’est important de se choisir.

Par ce type de posture je me respecte et je respecte l’autre en posant des limites.

Alors oui apprendre à être MOI sans compromis est ma meilleure réalisation de cette année. J’en suis très fière. Dire que ça n’est que le début.

Il m’a aussi été demandé quel mot pourrait résumer cette année qui vient de passer.

J’ai spontanément pensé  » Becoming« .

Ceci fait naturellement référence au livre autobiographique de Michelle Obama que j’ai commencé il y a un moment. Je n’ai pas encore réussi à avancer dans ma lecture mais j’ai eu l’occasion d’assister à « Becoming : An Intimate Conversation with Michelle Obama » le 16 avril dernier à Paris.

Le lendemain je rédigeais ces lignes : « Je suis tellement tellement mais tellement reconnaissante de vivre ce type de moment. Tellement reconnaissante de pouvoir investir sur moi à travers ce genre d’événement. De me donner l’opportunité de vivre cela en achetant un billet sans me poser de questions.

Cette femme est positive, pugnace, drôle, pédagogue, captivante enfin je peux continuer pendant des heures. J’ai énormément appris durant son allocution . Je me suis aussi retrouvée dans ses mots notamment dans le fait de raconter mon histoire car elle a de la valeur tout comme la vôtre. « Who are you becoming ? Qui deviens-tu ? »

C’est marrant de répondre à cette question aujourd’hui car il y a 3 ans jour pour jour je commençais un travail de fond sur mon identité et sur la femme que je souhaite devenir. Wahoo cette conversation avec Madame Michelle Obama est un peu le cadeau d’anniversaire de cette transformation que j’ai entamée alors merci tata Michelle 😁. J’ai aussi senti le pouvoir de l’ Empowerment me traverser. 💪 Ce fameux terme américain qui n’a pas de réelle traduction en Français. »

Je confirme que « becoming » est le terme qui résume cette année. 

Je vous remercie de faire partie de cette aventure. J’ai commencé à recevoir vos messages et photos suite à la livraison de vos commandes Ibilola. Vous n’imaginez pas à quel point cela me motive à continuer et à aller plus loin.

Au milieu de ce qui peut paraître un chaos dans nos vie, c’est important de savoir accueillir le positif de la façon la plus simple qui soit. Avec gratitude. Alors merci.

Je vous souhaite une très belle semaine mes beautés. Qu’elle soit lumineuse et pleine de good vibes. 

 

 

 

 

 

 

 

 


Je porte un ensemble offert par Navabi : le blazer est ici et le pantalon là. Sachez qu’il y a 10% de réduction chez Navabi en ce moment avec le code 10years

Le tee-shirt lui est malheureusement en rupture de stock chez Asos.

Les sandales de chez Simply be : cette e-shop ne livre pas en France mais vous pouvez parfois trouver des modèles chez Asos ou Zalando.

Les photos sont de Capucine De Chocqueuse. J’ai été maquillée par Nallah Sangaré. C’est l’avant dernière série de photos prises à l’hôtel Montecristo. C’était aussi la première série de photos prises. Les premiers clichés avec Capucine que je ne connaissais que depuis quelques instants. Je suis tellement ravie du résultat que j’ai hâte de recommencé.


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Author

𝙶𝚊ë𝚕𝚕𝚎 𝙿𝚁𝚄𝙳𝙴𝙽𝙲𝙸𝙾 #Ibilola Designer Blogger since 2007 🔝 French #BodyPositive Leader #FrenchCurves Founder 🇸🇳🇧🇯🇫🇷 📍Paris, France 📧contact@gaelleprudencio.com gaelleprudencio.com/about

6 Comments

  1. Merci de te livrer sans retenue.
    Inspirante tu es!
    Who are you becoming? Question que je me poserais tous les matins pour me donner la force de continuer.

  2. Bonjour Gaelle,

    Tout simplement, merci.
    Grâce à toi, je comprends mieux qu’il est essentiel de prendre soin , de se connaître et de s’affirmer. C’est un long travail mais très important pour se sentir bien.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
Translate »