Hello mes beautés !

J’espère que vous vous portez bien à quelques heures du week-end de Pâques !

Sur les photos qui illustrent ce billet je porte la robe issue de la collaboration de la blogueuse anglaise Danielle Vanier avec l’e-shop Navabi dont vous pouvez découvrir toutes les pièces absolument somptueuses en cliquant ici

Navabi m’a offert cette robe en crêpe, mon coup de la collection. J’ai à vrai dire craqué sur différentes pièces mais celle-ci me plaît particulièrement car je savais la matière facile à porter avec les températures changeantes de la saison et surtout adaptable à n’importe quel style. Casual ou plus habillée, je peux la mettre tout le temps notamment ce week-end pour Pâques ou pieds nus pour déambuler dans les couloirs de l’hôtel Montecristo à Paris. J’ai eu le plaisir d’y faire un shooting avec la photographe Capucine Dechocqueuse et la maquilleuse et coiffeuse Nallah Sangaré. Mes prochains billets seront donc illustrés par ces différentes photos.

J’ai adoré travailler avec ces deux femmes. Nous avons tout de suite réussi à nous entendre. J’ai rencontré Capucine au détour de mes pérégrinations sur Instagram. La douceur de ses clichés m’a tout de suite plue. quant à Nallah, j’avais travaillé avec elle en 2012 pour le premier numéro du magazine Volup2 de Velvet d’Amour. Nallah m’avait maquillée pour le shooting beauté puis nous nous sommes perdues de vue. Il faut dire qu’elle était occupée à créer toute l’activité de Mac cosmetics en Afrique et à y former les équipes. C’est donc un réel honneur de l’avoir sur un shooting avec moi.

Toutes les deux ont réussi à travailler de concert pour faire ressortir une Gaëlle que je suis ravie de voir en photos et qu’on n’approche pas si facilement in real life.

Sur ces clichés en particulier je réalise la ressemblance assez frappante entre Ibilola, ma grande soeur et moi. J’ai longtemps été dérangée par le fait qu’on trouve que je lui ressemble.

Je pense même que c’est pour pour échapper le plus possible à cette ressemblance que j’ai inconsciemment pris du poids durant toutes ces années …J’accepte d’ailleurs rarement d’avoir une coiffure qui laisse autant voir tous les traits de mon visage. Je trouve ça cool. Je suis désormais okay avec le fait que nous puissions nous ressembler aussi bien physiquement que par notre caractère affirmé et jovial à la fois. 

Me voir en photos, me permet encore une fois de me réconcilier avec mon image et explorer certaines réflexions que je n’avais pas encore eues jusque là.

Autant certaines détestent se voir en photos principalement parce que celle-ci a cette fâcheuse tendance à « grossir » n’est-ce pas, autant beaucoup de femmes me contactent régulièrement en me disent souvent qu’elles souhaitent devenir mannequin grande taille. Ce rêve, précisément pour se sentir mieux dans leur peau et apprendre à s’accepter.

Je pense qu’elles se méprennent fortement et confondent cela avec le fait de poser pour son plaisir qui va effectivement contribuer à mieux appréhender son image.

C’est vraiment nécessaire de faire la différence entre les deux démarches car être mannequin c’est un travail, c’est voir son corps constamment jugé, être vu comme un objet, un porte-manteau et non un être humain avec des émotions. Il faut définitivement être blindé psychologiquement avant de travailler sinon c’est la porte ouverte au manque d’estime de soi.

Alors oui oui oui, je vous encourage à vous offrir un shooting avec une maquilleuse, coiffeuse, portez des vêtements ou pas, prenez la pose, faites vous plaisir, amusez-vous et hop voyez quel type d’émotions cela vous procure. Recommencez autant de fois que cela vous plaira. It’s time to play. Vous pourrez ainsi bouger votre corps, lui donner toute sa place dans l’espace, faire des poses improbables, devenir une autre le temps du shooting en jouant différents rôles puis vous découvrir maquillée ou pas, coiffée de telle ou telle façon, vous, belle. Tout simplement.

Pour en revenir à ma robe, j’aime beaucoup les collections capsules issues des collaborations entre les marques et les influenceurs. Elles ont cet avantage d’élargir la clientèle de la marque, faire une belle opération de communication et surtout de laisser libre court à la créativité de l’influencer. Celle-ci peut ainsi concrétiser ses envies notamment lorsqu’elle a une grande marge de manoeuvre dans le processus de création.

Sans compter qu’honnêtement quand un vêtement est créé par une femme grosse, qui vit certaines réalités liées à sa silhouette, le confort dans le vêtement est au centre des préoccupations.

Je prends souvent les Etats-Unis comme exemple en matière d’évolution positive de la mode grande taille mais j’avoue que l’Europe notamment la France n’est pour une fois pas en reste en la matière. Vous souvenez-vous des premières collaborations entre Stéphanie Zwicky et La Redoute puis Kiabi et plus récemment avec La Halle ? J’ai d’ailleurs posé pour la campagne de la collection qui sortira le 20 mai ! Découvrez un aperçu ici. Je suis fière !! Vous verrez c’est canon.

En attendant je suis ravie de porter ici cette robe imaginée par Danielle Vanier de 2 façons différentes.

D’abord avec des bijoux fins et élégants de la marque Noralynn Bijoux.

La créatrice m’a envoyé ces boucles d’oreilles et la chaîne pour me faire découvrir son travail, je compte en acheter d’autres. Elle les crée elle-même dans son atelier en région parisienne. A découvrir de toute urgence.

L’autre look est plus casual avec ma touche personnelle et ceinture Obi en Wax, un prototype d’Ibilola. Je ne n’en suis pas encore entièrement satisfaite et ne sais pas quand est-ce que je la commercialiserai.

Mes lunettes sont des Prada d’une ancienne saison habilement soustraite à la propriété de ma cousine.

Je vous laisse découvrir les photos et vous souhaite un très bon week-end. Qu’avez-vous vous prévu ? Chasse aux œufs de Pâques, messe ou les 2 ?

Author

??ë??? ????????? #Ibilola Designer Blogger since 2007 ? French #BodyPositive Leader #FrenchCurves Founder ?????? ?Paris, France ?contact@gaelleprudencio.com gaelleprudencio.com/about

2 Comments

  1. Quel plaisir de te lire Gaëlle.
    S accepter telle que l on est, la plus grande des libertés.
    Ce message tu le fais bien passer.
    Je t embrasse ?.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
Translate »