African lady In Paris

Posté le 7 septembre 2016

IMG_6073

J’ai vécu à Dakar et à Kinshasa. Je connais très bien Babi (oui nous sommes intimes avec Abidjan), je me retrouve facilement dans Brazzaville, et connais bien la route entre Cotonou et Porto Novo. A l’époque d’Air Afrique (que dis je ? Air peut-être !) j’ai eu à passer quelques journées à Conakry, Bamako ou Ouaga. J’ai eu à faire quelques séjours mémorables à Johanesbourg et une partie de ma famille vit à Libreville (toutes mes pensées sont d’ailleurs tournées vers le Gabon en ce moment).

Pourquoi je vous raconte tout ceci ? Sans doute parce que je suis un peu nostalgique du « pays » en ce moment mais par chance je vis à Paris et croyez moi, Paris est la ville dans laquelle je retrouve des connexions avec toutes ces villes d’Afrique que j’aime et qui ont façonné la panafricaine que je suis.
Il ne passe pas un jour sans que je n’entende parler Wolof ou Lingala dans la rue ou les transports et à chaque fois j’ai toujours la même émotion. Après 15 ans de vie en France, je devrais pourtant être habituée ? Mais Non, je me surprends encore à écouter les conversations d’autrui parce que je comprends leur langue.

Le Lingala me fascine et même si je n’en comprends que quelques bribes, je suis la première à écouter des morceaux de Rumba congolaise. J’ai beau aimer le Ndombolo, je reviens toujours à mes premières amours que sont les musiques lascives d’une bonne rumba.

J’aime cette façon qu’a Paris de pouvoir me transporter dans une de mes villes d’Afrique préférée en quelques stations de métro.

Même si je n’aime absolument pas les rabatteurs de Château d’Eau, il y a une effervescence particulière qui règne dans ce quartier et une sorte d’aimant qui m’y attire quoiqu’il arrive pour acheter mes mèches ou déguster un tiep au Djoliba, alors que je peux tout à fait le faire dans ma banlieue. Mais c’est au coeur de Paris que je me retrouve toujours. Il n’est d’ailleurs pas rare que j’y croise une vieille connaissance en mal du « pays » aussi.

Et puis, il y a les couleurs. Les couleurs des vêtements.

Lorsque je suis arrivée en France et débarqué dans le Nord, j’ai passé 3 ans en étant complètement déconnectée de mon continent d’origine. Je ne croisais que très peu de noirs, qui n’étaient jamais habillés en Wax ou en boubou. Alors imaginez ma surprise lorsque arrivée dans Paris je rencontrais toutes ces femmes, ces hommes, ces familles habillées en tenue traditionnelle, endimanchés et sapés comme jamais avec leur tenues en Wax ! 

Je crois bien que c’est à mon arrivée à Paris que je me suis autorisée à être pleinement moi en réintroduisant le wax dans mon dressing, à me faire coudre des vêtements à chaque vacance pour revendiquer mon identité. Celles d’une femme africaine vivant à Paris.

En arrivant à Paris je me suis réellement reconnectée avec une partie de ma vie. C’est ici que j’ai retrouvé mes amies du collège et c’est aussi ici que j’ai commencé à m’intéresser à la culture noire. Que j’ai pris la décision de porter mes cheveux naturels en ne les défrisant plus. C’est à Paris que je suis tombée amoureuse du Cameroun alors que je n’ai jamais réellement visité ce pays ! Et pourtant avec les rencontres faites à Paris je suis désormais incollable en ce qui concerne les expressions camerounaises (merci Danielle) ! J’essaie en vain de placer « Kongossa » dans le texte mais ne trouve pas la bonne phrase alors je vais juste déposer ça ici.

C’est aussi à Paris que j’ai pris le temps de m’intéresser à l’art venu de mon continent. Que ce soit une expo, la musique (on ne va pas reparler des Naija ici parce qu’il me faudrait tout un billet pour cela), à la lecture, j’ai de plus en plus besoin de me nourrir de la création qui vient de « chez moi ».

Paris est magique pour beaucoup de choses et assurément pour une african lady comme moi. Est-ce aussi le cas pour vous ? Comment vivez-vous votre double culture ? 

IMG_5975 IMG_5999 ok

IMG_6021 IMG_6033

IMG_6001 ok  IMG_6096


Je serai présente au Brunch Women Leadership Business / workshop coaching animé par Lydexperience ce dimanche 18 septembre.
J’y interviendrai en tant que guest speaker sur la thématique « entreprendre dans la mode grande taille à l’heure du digital ». J’ai hâte d’échanger avec les femmes leader qui seront présentes lors de cette journée dynamique.
Retrouvez le programme complet sur https://brunchwomenleadershipbusiness.eventbrite.fr


Je porte : top MSMode / Jupe Grass Fields (offerte par la marque) / Bottines Torrid / Pochette New Look / Boucles d’oreilles H&M

Conseil stylisme : www.lydexperience.fr @lydexperience

Merci Julie pour les photos !

Retrouvez-moi sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube 

fb

Catégorie(s): Mode

21 commentaires pour “African lady In Paris”

    Audrey

    7 septembre 2016

    Cette jupe quoi ! À cause de toi j’ai succomber et je ne regrette pas : c’est une superbe pièce !

    En tout cas, tu es canon dans cette tenue <3

    Répondre

    Nancy

    7 septembre 2016

    Ce rouge!!!! Tu rayonnes . J’ai des jupes maxi ac tissu pagne mais tu me donnes des idées je vais faire passer aux ciseaux pour avoir une fente sexy. Tu es magnifique continue coe ça

    Répondre

    Jamillee Millee Amanda

    7 septembre 2016

    Wow tu es superbe. Je découvre cette marque, jolie . Je vis dans une petite ville du Pas-de-Calais mais avant je vivais à Courbevoie. J’aime beaucoup la douceur et l’amabilité des gens de ma nouvelle région mais je reconnais que ça me manque de ne pas pouvoir trouver les épices et les ingrédients typiques de mon pays. Mais j’avais profité de mon périple à Paname, pour le concert de Queen B, pour faire le plein de safous et co à château rouge. Mais mon stock diminue, raaaargh.

    Répondre

      Gaelleprudencio

      8 septembre 2016

      Hey pourtant du côté de Lille il y a de quoi faire ! En tous cas moi je rêve de trouver des mangoustans pour lesquels je ne me ruinerai pas !! Bises

      Répondre

        Jamillee Millee Amanda

        11 septembre 2016

        C’est vrai qu’à Lille, on peut trouver quelques ingrédients intéressants; Bises

        Répondre

    Magda

    7 septembre 2016

    Oh my God. This is amazing. And such power!

    Répondre

    Le blog d'une gauchère

    8 septembre 2016

    J’aime ton texte autant que ton look haha

    Bisous

    Répondre

    Anais Penelope

    8 septembre 2016

    Raaah cette jupe !

    Répondre

    Ninaah Bulles

    9 septembre 2016

    <3 j'adore cette tenue! j'ai envie d'une jupe longue et sexy aussi!!! tu es belle et j'ai adorée ton texte!

    Répondre

    sandrine

    12 septembre 2016

    Bonsoir Belle Gaëlle,

    Cette jupe est magnifique et je veux me la commander très prochainement !

    Puis-je savoir quelle taille commander lorsque l’on fait un 54 ?

    Merci pour ton blog et ta toujours bonne humeur, tu es solaire.

    bises

    Répondre

    neiiko

    23 septembre 2016

    Cette tenue est superbe, je suis subjugée à chaque fois que je viens sur ton blog, c’est de mieux en mieux, tu te surpasse toujours! bravo!

    Répondre

    Zhu

    10 novembre 2016

    Je ne me lasse jamais des villes qui sont un mélange de culture. On a cette chance, au Canada, de pouvoir entendre parler des dizaines de langues dans une journée, et de voir des gens issus de tous les continents habillés « comme au pays ». Moi, je trouve ça beau. Ça n’a rien à voir avec l’intégration ou autres conneries politiques, c’est juste une façon de porter ses couleurs, sans renier le pays dans lequel on est.

    Alors j’applaudis la tenue de tes photos, que je trouve magnifique!

    Répondre

Reagir