Hello mes beautés !

Ces dernières semaines / mois j’ai vécu des moments difficiles qui ont mis mes émotions à rude épreuve. Il a fallut que je puise dans mes réserves d’énergie pour garder la tête hors de l’eau.

Même si je sais que c’est le jeu de la vie et qu’elle nous testera sans cesse, que tout ne peut pas être un long fleuve tranquille, eh bien ce n’est pas toujours évident à gérer. Comme pour tout le monde.

Durant cette période qui connaît des pics puis des moments d’accalmie, j’ai réalisé que ma façon de vivre et d’appréhender les obstacles et les épreuves à radicalement changée ces dernières années. En fait je me suis rendu compte que finalement, malgré tout « ça », tout va bien. Cela sans doute parce que j’ai appris à accepter que tout ne peut pas être parfait et que quoiqu’il arrive je fais toujours de mon mieux. Rapport à l’un des 4 accords Toltèques. Le célèbre livre de Don Miguel Ruiz que j’ai lu il y a un peu plus d’un an. Depuis, je ne dis pas que ma vie a changée. C’est faux. En revanche : j’ai considérablement amélioré ma qualité de vie. 

Cela se ressent dans ma façon de vivre certaines épreuves qui m’auraient semblé insurmontables il y a encore 2 ans, dans mes relations avec moi-même, avec mon corps, avec les autres, dans mon environnement enfin tout un tas de choses que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui.

  • Lâcher prise et ne pas toujours garder le sourire

    Je suis une vraie adepte de la « Positive attitude » mais avouez que ça ne marche pas toujours. Que c’est parfois trop dur et c’est tellement d’énergie dépensée que de garder un sourire de façade. Faire semblant que tout va bien nuit plus au bien-être qu’autre chose. L’émotion que je sais le plus exprimer après la joie c’est la tristesse. J’ai longtemps eu peur de pleurer car « il n’y a que les lâches qui pleurent » me répétait-on souvent durant l’enfance. Eh bien depuis que j’ai appris que pleurer fait du bien, j’y vais allègrement. Je laisse cette émotion là venir et je la vis à 100%. Je n’ai pas non plus honte de la vivre au milieu d’autres personnes, avec mes amis par exemple. J’estime que c’est finalement l’un des moments où on est le plus vrai avec soi et avec les autres. J’en parle car je croise tous les jours des personnes qui sont déconnectées d’elles-mêmes et de certaines émotions. Qui ne savent plus quel est le goût de leurs larmes. Cela me rend parfois triste car c’est si bon de pleurer puis de rire et rebelote. Lorsque je pleure, souris ou ris c’est désormais en étant 100% moi. Tout ceci parfois en même temps !

  • Avoir moins de relations virtuelles avec les proches

    A moins que ceux-ci ne vivent à des milliers de kilomètres : je mets un point d’honneur à voir mes amis. Dès que je constate qu’une conversation sur Whatsapp commence à s’éterniser, je propose à la personne de s’appeler ou de se voir dans les 2 jours qui suivent. Parfois c’est le soir même : un verre, un ciné, une soirée pyjama, un brunch, tout est bon à prendre. L’essentiel est de se voir. J’aime trop l’humain pour n’avoir que des relations virtuelles. C’est d’autant plus important que je ne m’entoure que de personnes positives, bienveillantes et qui savent accueillir la joie, la tristesse, la colère de l’autre sans jugement. Autant se voir, discuter, passer un bon moment et avoir pleins de choses à se raconter que d’avoir une relation épistolaire via une application mobile. 

  • Se déconnecter des réseaux sociaux

    Plutôt de Facebook et Twitter. Je trouve Instagram très plaisant, les photos font rêver, les stories sont généralement marrantes. J’aime y être et partager mon quotidien dessus, poster un extrait du son que j’aime écouter en ce moment et avoir des échanges simples sur tout un tas de sujets avec vous. En revanche Facebook et Twitter sont des nids à négativité. I can’t anymore. Je vois parfois passer des moments hyper positifs comme l’annonce d’une naissance, d’un diplôme obtenu, d’une promotion etc, mais la plupart du temps ce n’est pas si agréable. J’ai donc décidé de déconnecter régulièrement de ces réseaux. Vous savez quoi ? ça marche ! On se sent merveilleusement bien. Et ça c’est quand même très important lorsque la majeure partie de son activité professionnelle est sur Internet ! Lorsque je déconnecte des réseaux sociaux : je prends du temps pour moi. je rattrape une série, en ce moment c’est Windeck une série angolaise sur le milieu de la mode. Je me plonge dans un bouquin. Je viens de commencer celui de l’influenceuse Body Positive Tess Holliday (en Anglais pour l’instant). Je feuillette des magasines ou vais au cinéma toute seule. J’ai récemment vu Knock avec Omar Sy : j’ai passé un bon moment, rien de bien folichon. C’est toujours agréable de voir Omar Sy à l’écran. Je peux aussi sortir, marcher pendant des heures, sans but. Ecrire des billets sur mon blog et les laisser en brouillon.
    Ou alors je ne fais RIEN. Je reste assise dans mon canapé. Je profite du soleil qui tape fort contre la vitre et je profite du moment présent. Loin de toute connexion à part celle que j’ai avec moi-même.

     

  • Dire oui à de nouvelles aventures et prendre des décisions pour soi

    Je peux vous dire que c’est vraiment nouveau pour moi. Je dis oui à ces choses qui me font peur. Je pourrai ici faire référence à Year of Yes (l’année du oui) de Shonda Rhimes (Editions Marabout) découvert via Danielle mais j’avoue que j’ai du mal à avancer sur ma lecture de ce bouquin depuis des semaines. Néanmoins, à chaque fois que je réussis à me concentrer sur quelques pages, cela correspond toujours à un moment précis de ma vie pour lequel j’ai besoin d’un éclairage. Donc dire oui à de nouvelles aventures, ne pas me fermer dès que je ne sais pas ce dont il retourne, envisager plusieurs possibilités et avoir de bonnes surprises. C’est grisant !!!

  • Mieux nourrir son corps et son esprit

    Je ne suis pas particulièrement fan de junk food mais alors je suis une accro au sucre (j’en parlais un peu dans mon billet (ici) sur ma cure à Villecresnes ). Le sucre je l’aime sous toutes ses formes : dans mon chocolat chaud, dans une bonne brioche, la pâte à tartiner (OMG le Spéculoos ou l’Ovomaltine Crunchy !!). Le sucre caché. Le sucre contenu dans les féculents. Le suuuuuuuuuucre ! J’en salive là. Alors je le limite aux sorties. Un bon Mojito pour commencer le week-end par exemple. Je le savoure celui-là. J’ai récemment goûté à un Mojito au Litchi… bon je m’égare. Tout est que je consomme différemment et prends le temps de faire le marché par exemple. En plus de consommer des aliments sains, je profite du fait de pouvoir faire mes courses en plein air et d’entendre des conversations animées. Je mange plus de légumes et cela à chaque repas, honnêtement c’est une prouesse. Ah et je cuisine. J’y prends de plus en plus de plaisir. Je vais parfois sur les Gourmandises de Karelle pour prendre des idées de recettes simples et ma foi c’est plutôt pas mal ! Je me suis rendue compte que le fait de cuisiner me fait énormément de bien et participe à me faire gagner confiance en mes capacités. Bon Top Chef ce n’est pas pour tout suite non plus hein !

Et vous ? Qu’est-ce qui vous permet d’améliorer votre qualité de vie ? Quelles sont vos astuces pour vous sentir mieux quand le moral n’est pas au top ?


Je porte : Tee-shirt MsMode détails ici */ Jeans New Look*Mèches Mama Rose Beauty (j’en parle en détail ici avec un code pour commander)


Retrouvez-moi sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

fb

*Article offert par la marque.

Catégorie(s): Beauté / Bien-être

10 commentaires pour “5 astuces qui m’aident à améliorer ma qualité de vie”

    Jackie

    20 octobre 2017

    Moi, ce qui me fait un bien fou, c’est créer. J’ai plusieurs solutions, selon les circonstances et le but recherché.
    Dessiner et/ou peindre me donne automatiquement la banane et ça dure même plusieurs heures après avoir fini et rangé mon matériel.
    Tricoter a une sorte de pouvoir hypnotique qui me détend (bon, d’accord, sauf quand je me trompe : là, je râle quand même un peu…)
    Quant à la broderie, à laquelle je me suis mise depuis peu (bien que ma grand-mère m’y ait initiée quand j’avais 7 ou 8 ans), elle a le don de m’émerveiller. Passer du temps à s’appliquer à faire ces petits points, les plus réguliers possible, être en quelque sorte en communion avec ma grand-mère décédée le jour de mes 10 ans, penser à elle, me demander comment elle aurait contourné telle ou telle difficulté, me demander si elle aurait été fière de moi, lui dédier mon travail. Et puis, poser l’aiguille, contempler ce qu’on vient de faire et s’émerveiller… Je ne m’en lasse pas !

    Répondre

    Pomelokiwie

    21 octobre 2017

    Oh génial cet article tout simple et pourtant Si enrichissant 🙂 je te rejoinds sur quelques points
    Ce qui m’aide à améliorer ma qualité de vie ou quand je n’ai pas le moral je dirais Oui, prendre du temps pour moi, me balader, me poser pour prendre un verre, faire du sport, mais surtout, depuis pas très longtemps : ÉCRIRE ❤️
    Bonne nuit Gaëlle

    Répondre

      Gaelleprudencio

      21 octobre 2017

      Merci Dominique ! Moi aussi j’écris beaucoup. Ça a un réel effet thérapeutique.

      Répondre

    Pascale Alice Aubin

    22 octobre 2017

    Bravo pour ton article, je suis d’accord avec tout ce que tu dis. concernant les lectures, celles de Laurent Gounelle ont l’art de nous poser,de nous interroger et faire rire ou sourire pour considérer nos croyances et nos valeurs, vous pouvez commencer par « ,les dieux voyagent toujours incognito » ou « l’homme qui voulait être heureux ».
    Pour ma part améliorer ma qualité de vie cela passe par s’offrir une fois par semaine au moins un moment juste à moi… Sans Jules, amies ou amis,sans tel ni ordi, juste à l’ étendre sur l’ herbe et regarder le ciel , puis fermer les yeux et écouter, ressentir, sentir….on peut le faire aussi sur un banc , à une terrasse où il y a peu de monde…. C est aussi d’ aller à la piscine un casque waterproof chargé de musique diverses et variées et de se laisser flotter sur ou sous l eau ou de nager. C est encore, mais j ai la chance de vivre en Bretagne d’aller admirer un lever de soleil un bon thermos comme compagnon et un sac poubelle pour poser ses fesses…. Avec tout cela, je trouve que mes « converses »sont encore plus agréables et confortables.
    Aller u marché sans idées préconçues est un pur bonheur , oser échanger avec les autres clients sur des recettes ou toute autre chose, nous fait faire des rencontres improbables ;-
    Et la cerise sur le gâteau se prendre pour une super chanteuse ou danseuse comme dans lalaland ou Grease même seule chez soi et se lâcher vraiment c est mieux que toutes les boîtes de fitness pour moi…
    Voilà voilou un petit florilège, que votre journée vous soit agréable,plainte et kiffante.

    Répondre

    Au fil du canal

    23 octobre 2017

    Faire le bilan et regarder autour de soi tout ce qu’on a accompli.
    Certes j’ai un âge (bientôt 45 !) qui le permet, mais je vois le chemin parcouru, par où j’en suis passée et je me dis que je suis dans un bon moment et ça fait du bien. Vraiment.

    Répondre

    ange

    26 octobre 2017

    ton article est super

    Répondre

Reagir