Body positive

Posté le 15 août 2016

Après les combinaisons pantalons en rouille et en imprimé foulard, c’est en combi short que je reviens pour un nouveau look qui est aussi un prétexte pour partager avec vous la façon dont je vis le body positive.

DSC05231 ok

Porter cette combi short de chez Asos Curve est un pur bonheur. J’aime d’abord son imprimé Paisley frais et coloré à souhait qui se prête bien à la saison estivale. J’apprécie aussi la légèreté du jersey ainsi que le tombé du tissu qui en font une pièce idéale à porter durant les périodes de canicule malgré ses manches longues. Chose incroyable : le short ne remonte que très peu lorsque je marche ! C’est bien pratique et agréable pour les promenades. Sa coupe est particulièrement bien pensée avec son col V qui met en valeur mon décolleté et le lien à la taille qui permet de structurer ma silhouette en 8.

Je porte une taille au dessus de la mienne comme pour chaque combinaison que je choisis.

Niveau looks, je vous propose un aperçu de ma version jour et une autre plus habillée et féminine pour le soir.

D’abord ma version jour et street avec ma veste en jean de chez Asos Curve, un grand cabas et surtout ma paire de baskets Nike Performance Flex 2016 qui m’accompagne quotidiennement depuis que je me suis lancée dans mon #GaelleHealthyChallenge (ici). Cette version est idéale pour prendre les transports et marcher durant des heures. Retrouver des amis, pique-niquer, profiter du calme de Paris en été.

L’autre version, plus habillée avec des accessoires de ma couleur chouchou du moment : le rose poudré. Un look simple mais efficace et sexy qui sort de l’esprit bohème initial de la combinaison.

L’effet qu’a eu cette combinaison sur moi lorsque je l’ai enfilée la première fois a été incroyable. J’ai ressenti comme une force, une sorte de regain de confiance, d’assurance, de révolution intérieure. Je n’avais pas ressenti cela depuis mon séjour à Los Angeles et la première fois que j’ai laissé tomber l’idée de porter un collant sous mes shorts.

J’y étais en tournée de danse, de Booty Therapy plus exactement. Le concept de cette danse est basée sur l’acceptation de sa féminité par la libération de l’esprit et du corps.
Après 2 ans à suivre assidûment les cours de danse souvent en jogging, legging noir ou en short sur un collant bien opaque, je me décidais enfin à lâcher prise à mon arrivée à L.A.

J’étais prise d’un élan de liberté vestimentaire dès mon arrivée. C’était d’ailleurs paradoxal alors que j’étais dans la ville où le culte du corps parfait est une religion. Et pourtant, c’est là que j’ai découvert qu’en fait porter un short est tout à fait normal quelque soit notre morphologie.

De quoi avais-je peur finalement ? Des regards insistants ? Réprobateurs ? Du jugement ? Allais-je en mourir ? Franchement est-ce qu’à un moment donné le fait qu’on juge ma tenue aurait quelque conséquence sur ma vie ? Eh bien non. Le jour où j’ai porté un short en étant parfaitement en accord avec moi était magique. J’avais réussi à lâcher prise dans le short en jean que je porte dans mon fillet Freedom d’ailleurs.
En revanche, de retour à Paris, je n’ai pas osé le refaire en dehors des cours de danse. Quand je dis short je ne parle pas d’un bermuda hein je parle du short qui découvre mes cuisses, du vêtement qui se porte bien au dessus du genou. C’est un peu comme si j’avais perdu la sensation de liberté que j’avais ressentie à Los Angeles.
Heureusement que mon état d’esprit conquérant du moment m’a poussée à commander cette combi-short et avouons-le : c’était une excellente idée pour me reconnecter avec ce fameux lâcher prise.

Je l’ai alors portée dans les transports parisiens pour rejoindre des amies. Vous savez quoi ? Je n’en suis pas morte et j’en suis plus qu’heureuse. J’ai bien senti tous ces regards posés sur moi mais j’ai décidé de respirer un grand coup, de ne plus les laisser peser, de les accepter tels qu’ils venaient et de me dire que toutes ces personnes étaient sans doute surprises, choquées, peut être émerveillées ? De toutes les façons tout le monde s’observe, se jauge, s’apprécie.

Le plus important était ce que je ressentais. Ce qui bougeait en moi car l’essentiel est là. En réalité je me sentais tellement fraîche que je souriais intérieurement ! 
Ce qui importe n’est pas ce que l’autre pense de ma tenue ou de ce que je suis, l’essentiel c’est ce que j’ai décidé de faire pour moi et la façon dont j’accepte chaque facette de ma personne au delà de mon corps. Si ce  qui me fait vibrer en ce moment est de porter une combi-short alors autant en profiter au maximum.

DSC05216

DSC05261

DSC05222

DSC05229

DSC05220

DSC05257

DSC05235 OK

body-positive-france

Le body positive pour moi ce n’est pas seulement utiliser des dizaines de hashtags sur internet. C’est le vivre pleinement loin de l’ordinateur ou d’Instagram. Cela ne consiste pas uniquement à aller à l’encontre des diktats de la mode car c’est tellement plus qu’une histoire de vêtements pour moi. C’est accepter la différence et le choix de vie de tout un chacun en commençant par moi. C’est ne plus attendre l’approbation extérieure et être libre et heureuse d’être enfin moi. C’est abandonner toutes ces idées reçues sur ce que je peux m’autoriser à porter, faire et à être tout simplement. C’est prendre le pouvoir pour moi par tous les moyens et sans que cela me coûte, sans que ça ne soit difficile.

C’est ne plus m’excuser d’être présente.

Et vous ? Que vous êtes-vous autorisés à faire récemment ? Vous sentez-vous prise dans le mouvement body positive ? Comment le vivez-vous ? 


Je porte : combi-short Asos Curve (sold out ! sorry !!) / Sandales Taillissime / Pochette Sinéquanone / Bijoux H&M

Veste en jean Asos Curve (coupe boyfriend j’ai pris une taille au dessus de la mienne) / Baskets Nike chez Zalando / Cabas Phytospécific (offert par la marque)

Conseil stylisme : www.lydexperience.fr @lydexperience

Merci à Ninaah Bulles pour les photos !

Coiffure : crochet braids par Curlidole @Curlidole

Retrouvez-moi sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube 

fb

Catégorie(s): Mode

21 commentaires pour “Body positive”

    Nelly

    15 août 2016

    Sublime Mademoiselle Prudencio !

    Répondre

    Nancy

    15 août 2016

    Je suis en amour avec tout surtout les chaussures. Ton assurance se fait sentir, on a l’impression quand on voit l’évolution de ton style( qui est de plus en plus sexy) une réconciliation avec toi même il ya rien de plus épanouissant et libérateur que de s’accepter tel qu »on est. Tu es magnifique👌👌

    Répondre

      Gaelleprudencio

      15 août 2016

      Oh merci pour ton message Nancy. Tu as raison côté épanouissement et libération je suis en pleine ascension et ça fait un bien fou. Je t’embrasse !

      Répondre

    artemisia

    15 août 2016

    Pourquoi s’excuser d’exister!!!!
    Nous avons qu’une vie, alors il faut en profiter de la vivre.
    Quoique nous faisons, nous sommes toujours critiqués: alors laissons les parler.

    Répondre

    Clementine N.

    15 août 2016

    Tu dis quelque chose de très juste et qui fait écho : le body positisme est plus qu un hashtag. … vivons le. Pleinement.

    Pour mon le short ( et non le bermuda) c est dur dur…là peau d orange me recouvre ! Et pas de jeu de mot avec mon prénom !

    Répondre

      Gaelleprudencio

      16 août 2016

      Tu vois je n’aurais même pas pensé à ton prénom si tu ne l’avais pas mentionné. Voila que je ne peux réprimer un sourire.
      Alors pour info moi j’ai été élevée au karité et m’enduis de crème, me masse tous les jours. Cela contribue à lisser un peu ma peau.

      Répondre

    Magda

    15 août 2016

    You do not cease to surprise. Wonderful. Also I dare to wear my playsuit.

    Répondre

    Tess

    16 août 2016

    J’adore cette combi short l’imprimé est très sympa et te va très bien. le orange fluo sur tes ongles est une touche tonique que j’adore. Malheureusement je n’arrive pas à mettre de combi short …

    Répondre

      Gaelleprudencio

      17 août 2016

      Hello Tess, merci pour ton commentaire. Est-ce que tu portes des shorts ou mini-jupes ? Finalement c’est un peu la même chose.

      Répondre

    Angèle

    17 août 2016

    Vraiment très beau ce combishort! Et il rend aussi bien en photo qu’en vrai 😉
    Des bises.

    Répondre

    Tronel

    18 août 2016

    Bonjour Gaëlle !

    J’aime beaucoup les tenues que tu nous proposes et le message que tu fais passer avec. C’est imprégné de liberté.

    Je voudrais cependant faire une remarque: je regrette tes sourires. Ma remarque n’est nullement agressive et j’espère qu’elle ne te blessera pas. Mais tu parles beaucoup de body positive et pourtant tu n’as jamais été aussi solennelle dans tes photos. Sans doute cela correspond à quelque chose pour toi et je ne le juge pas, mais j’aimais beaucoup l’énergie joyeuse que tu dégageais dans tes photos d’avant.

    Bonne journée à toi.

    Marianne

    Répondre

      Gaelleprudencio

      19 août 2016

      Bonjour Marianne et merci pour ton commentaire.
      Liberté c’est exactement ce que je ressens lorsque je pose et j’écris. C’est ce que je n’avais pas avant. Lorsque je ressentais le besoin de sourire à chaque fois, à pleines dents pour donner le change, masquer beaucoup de choses. Je suis même allée jusqu’à intituler mon blog « pitreries » ! Pour divertir ? Ce n’est plus le cas aujourd’hui.
      J’ai toujours mon sourire mais je ne me sens plus obligée de le montrer et qui plus est sans être spontanée, juste parce que je prends une photo. Cela peut surprendre mais est-ce finalement le propos de mon site ?
      Je te rassure, je suis toujours joyeuse mais je vis les choses autrement.
      Bon week-end à toi !

      Répondre

        Marianne

        19 août 2016

        Bonjour Gaëlle et merci de m’avoir répondu. C’est très intéressant ce que tu dis, cette liberté de ne pas se sentir obligée de sourire.ca me parle beaucoup à moi qui ai constamment un sourire scotché au visage. Un sourire finalement qui a plein de significations: »je sui aimable », ne m’attaquez pas, je ne suis pas un danger », « je suis mal à l’aise mais je le cache ». Ça fait des années que je suis dans des démarches similaire à la tienne. Je suis passée par la psychothérapie, le yoga etc… Physiquement je me suis affranchie de pas mal de diktats, mais la vraie liberté, celle à l’intérieur de soi, qui consiste à accueillir ce que je ressens, ce que je suis, celle qui pourrait etre…j’ai beaucoup plus de mal et le lâcher prise est encore très compliqué!

        Bonne journée à toi!

        Répondre

    Prendre position avec mes choix vestimentaires – Le magazine

    31 août 2016

    […] La première chose a été de me convaincre que « oui en étant grosse j’ai le droit de porter un short ». J’ai commencé par me découvrir les mollets en portant un bermuda. Trouvant la sensation agréable, je suis passée au plus court. J’ai aussi appris à connaître ma morphologie et à accepter qu’il y ait des vêtements qui mettent plus en valeur ma silhouette en 8 que d’autres. Pour les shorts par exemple, je sais que cette forme évasée dans des tissus fluides contribue à structurer ma silhouette alors j’en profite et n’ai pas peur de pimenter la chose en choisissant des pièces à rayures comme aujourd’hui ou imprimées comme pour la combi-short que je portais lorsque je vous parlais du Body Positive (ici). […]

    Répondre

    Joelle

    31 août 2016

    Très jolie 🙂

    Répondre

Reagir