Category

Mode

Category

Hello mes beautés !

Dans ce billet où je vous parle de ma peur devenue ma BFF (best friend forever), je porte mon mix de mes pièces préférées pour la saison printanière à l’image de mon état d’esprit : le pantalon qui allie style et confort, le body que j’adore et dont la couleur apporte du pep’s à ma tenue et un manteau léger car on dit bien « en avril ne te découvre pas d’un fil ». Vous retrouverez tous les détails pour shopper ma tenue à la fin du billet. 

Le printemps est ma saison préférée car il y a cet entre deux du climat où même si on ne sait jamais vraiment trop comment s’habiller permet quand même de s’alléger niveau couches de vêtements. Je n’arrête pas de porter de la couleur en hiver mais je suis toujours heureuse de retrouver les couleurs douces du printemps. C’est aussi ma période préférée car je me sens plus légère et ceci au sens propre comme au sens figuré comme j’avais commencé à vous en parler lors d’un billet précédent.

Je me sens aussi plus légère car j’ai eu plusieurs défis à relever ces dernières semaines pour mener à bien le lancement de ma nouvelle collection dont j’ai envie de partager un petit bout ici avec vous. Comme j’ai déjà eu à le dire : avec internet on a l’impression qu’entreprendre est un truc hyper glamour qui se résume à poster de jolies photos sur Internet puis à récolter des likes sans imaginer tout ce qui est réellement intéressant dans ce parcours comme dans d’autres dans la vie. J’aime aussi partager les petites victoires, ces moments où je suis super fière de moi parce que j’ai dépassé cette fameuse peur qui a tendance à me tétaniser. Ces moments de doutes et d’angoisses qui empêchent sûrement beaucoup d’avancer dans leur projet car on se sent souvent seul. 

Je tiens tout d’abord à vous remercier du fond du coeur pour l’accueil que vous avez réservé à Diongomas, cette collection printemps-été 2019. Merci pour vos commandes et pour toutes les ondes positives que vous nous avez envoyées. Les confections sont dors et déjà en cours dans notre atelier à Cotonou. Les livraisons sont prévues pour la mi-mai.

Je disais donc que j’ai eu plusieurs défis à relever avec cette collection, notamment en créant toute seule la nouvelle boutique en ligne. Ce n’était pas parfait au moment du lancement de la vente mais elle avait le mérite d’exister et de contenir l’essentiel de ce dont vous aviez besoin pour passer les commandes.

L’e-shop va évoluer au fur et à mesure et véritablement répondre aux exigences d’un site e-commerce dynamique comme j’en rêve depuis le tout début. Vous savez ce changement de plateforme de vente n’est pas de mon fait. Depuis le lancement d’Ibilola je passe par Tictail. Très bien et fonctionnel. Je n’avais qu’à insérer les produits, remplir quelques cases et voilà. Une boutique basique mais je n’avais pas besoin de beaucoup plus pour travailler.

Il y a un an, Ibilola devenait vraiment sérieux, j’ai donc acquis un nom de domaine. C’est là qu’est officiellement né www.ibilola.com et déposé le nom de la marque auprès de l’inpi . J’avais l’impression de faire un premier pas énorme mine de rien ! C’était un peu comme le titre de propriété lorsqu’on acquiert un bien immobilier.

Tout se déroulait bien, j’avais même créé une relation forte avec les services de Tictail qui permettaient d’offrir des réductions à mes clientes sans que cela n’affecte mon chiffre d’affaires. Une aubaine !

J’avais néanmoins en tête depuis un moment de créer un vrai e-shop qui m’offrait plus de possibilités pour faire vivre le site pour ce que ce soit agréable pour vous d’y venir comme ça l’est pour moi lorsque je vais sur mes e-boutiques préférées. Et puis Ibilola mérite bien ça non ?

Sauf que non. Niveau finances ce n’était pas le moment. Cette histoire des finances peut bloquer beaucoup d’entrepreneurs dans l’évolution et le développement de leur business. J’ai donc gardé cette idée en tête et pris le parti de continuer à travailler avec ce que j’avais déjà. Je suis convaincue que l’argent est une énergie. Que ça va ça vient et que ce n’est souvent pas notre besoin premier. Qu’il y aussi des moyens de contourner ce besoin d’argent, cela nécessite d’être plus créatif et de ne pas hésiter à demander conseil aussi. 

Tout est que, fin 2018, Tictail a annoncé son rachat par la plateforme Shopify. C’était la panique à bord car ma boutique allait purement et simplement disparaître.

Le rachat impliquait une offre découverte de 6 mois pour les anciens clients de Tictail (au lieu des 2 semaines habituelles qu’offre Shopify). Il y avait une date butoir pour transférer les données, les clients, les produits, recréer une boutique. J’ai laissé traîner durant des semaines à cause de ma peur : ma peur du changement, ma peur de l’inconnu. Je me suis fait une montagne de cette histoire ! N’en ai pas dormi la nuit car je stressais à l’idée de ne pas y arriver, de ne pas comprendre le processus, de perdre mes données, bref j’avais peur. 

Lorsque je travaillais dans les ressources humaines, j’ai vécu une expérience assez traumatisante du changement du système d’informations de ma boîte. Ce qui devait durer tout au plus 3 jours s’est transformé en 6 mois avec la perte de données importantes, des clients mécontents et agressifs, la découverte de nouveaux outils, des heures supplémentaires car en période hyper intense avec 2 congés maternités qui n’ont pas été remplacés et un employeur pas particulièrement compréhensif au vu de la situation. Tout le stress que j’avais eu durant cette période il y a quand même près de 8 ans est remonté à la surface. C’est fou quand j’y repense car je pensais être guérie. 

Pour en revenir à la migration de la boutique vers Shopify, j’ai finalement arrêté une date au delà de laquelle je ne pouvais me permettre de rester sans rien faire. Je me suis motivée et ai vu tout le côté excitant d’avoir un vrai e-shop comme j’en rêvais ! Je suis donc passée à l’action. Vous ai-je déjà confié que passer à l’action me donne confiance en moi ? J’ai fait le tour sur différentes boutiques en ligne, fait le point sur les thèmes utilisés, ceux qui me plaisaient, ceux que je trouvais agréables pour la navigation puis je me suis lancée. Ma peur était toujours là mais j’ai voulu en faire mon moteur et mon alliée.

C’était finalement un jeu d’enfants ! Alors oui je tâtonne mais c’était super sympa à faire. J’en apprends chaque jour un peu plus. En ce moment par exemple il n’y a pas de vente sur le site mais lorsqu’on arrive dessus on peut découvrir la marque, faire connaissance avec notre histoire et notre engagement, s’imprégner de ce qui fait l’essence même d’Ibilola. J’entrevois du coup pleins de possibilités, pleins d’histoires à raconter comme je le fais naturellement en stories lors de mes voyages. Elles pourront ainsi être présente sur le blog d’Ibilola plutôt qu’ici que je tiens à garder comme mon espace avec mes billets d’humeur, mes états d’âmes et mes tenues du jour. 

Parlant de tenue du jour, voici les détails de celle-ci

Le body : j’en porte énormément et à toutes les sauces. Ce modèle précis n’est plus en ligne mais vous pouvez trouver toute une sélection ici.

Le pantalon* Asos : c’est tout ce que j’aime entre sa taille haute, la coupe large, la longueur idéale. Je l’ai choisi exprès pour le porter durant les prochains mois notamment durant l’été car il est en lin.

Le manteau* : je ne sais plus si je l’ai déjà posté ici en tous cas je l’ai déjà depuis quelques saisons. Il est issu de la collaboration de Navabi avec la blogueuse Bettany Rutter. Il est malheureusement en rupture de stock depuis un moment. Ces collaborations remportent un vrai succès ! Je reviendrai dessus dans un prochain billet.

Les boucles d’oreilles Steve Madden chez Asos . Elles sont tellement originales et puis bon achetées durant les soldes c’est toujours plus agréable niveau prix. Sold out.

Les baskets Rebook* : je les porte depuis un an. Toujours aussi agréables.

Les lunettes* : Jimmy Fairly, j’ai opté pour le modèle « Bellagio ». C’est une paire de solaire à laquelle j’ai fait ajouter de l’optique pour les porter au quotidien.

La Coiffure : je poste un twist out réalisé au Studio Ana’e. J’ai mis plus d’info dans la bullet « Beauté » de mon compte Instagram. Vous pouvez bénéficier de 10% de réduction sur votre soin en y allant de la part de GAELLE. Le salon coiffe tout type de cheveu. Du plus raide au plus crépu.

Wahoo je ne pensais pas avoir autant à raconter en ce mardi après-midi !

Je file me préparer car j’ai rendez-vous avec tata Michelle Obama et des milliers de personnes prêtes à l’écouter raconter son parcours et prendre le max d’inspiration. J’avais d’ailleurs été interviewée par Le point au sujet de cette femme qui m’inspire tant. Retrouvez l’article ici.

Photos par Danielle.

*Produits offerts par la marque


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Hello mes beautés !

Dans cet article je vous présente les nouveautés chez Ibilola, ma ligne de vêtements grande taille en Wax.

Veuillez s’il-vous-plaît lire attentivement les informations suivantes pour rendre votre expérience shopping agréable. 

La vente est ouverte du 4 avril 2019 au 11 avril 2019 sur www.ibilola.com (le site est encore en construction). 

Ibilola fonctionne sur un système de pré-commandes.

Attention : plus vous commandez en début de vente, plus le choix de tissu est important.

Votre article est spécialement confectionné pour vous dans notre atelier à Cotonou au Bénin.

Les délais de livraison sont de 5 semaines à compter de la fin de la vente soit pour mi-mai 2019. 

Vous avez un délai de rétractation légal de 14 jours à compter de la date de votre commande.

L’échange est possible dans la mesure des stocks de tissus disponibles sous 14 jours après la date de livraison de votre colis.

Il ne sera procédé à aucun remboursement. En cas de retour, votre compte sera créditée d’un avoir valable sur une prochaine commande.

Les tailles des vêtements vont du 44 au 62.

Je mesure 1m72 et porte une taille 52/54.

Les prix vont de 45€ à 120€.

Le tissu est du 100% coton que je recommande de laver à la main et de repasser à l’envers.

La livraison est internationale via La poste ou Mondial Relay.

Les jupes et robes sont disponibles dans les longueurs (MINI,MIDI ou MAXI). Elles ont toutes des poches et une fente pour les maxi. 

Aucune commande spéciale ne sera prise en compte.

Des questions : n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article pour que la réponse serve à tout le monde.

On en parle de cette collection ?

Nous l’appellerons « Diongoma ».

Diongoma est le surnom qu’on donne aux femmes rondes au Sénégal. En Côte d’Ivoire par exemple, elles sont appelées « Awoulaba » pour « reine de beauté ». 

« Diongoma » c’est ainsi que je me suis sentie lorsque je posais pour ces photos. Les « Diongoma » et les « Awoulaba » que j’admirais à la télé dans mon enfance marchaient avec un tel port de tête et une telle assurance ! Elles étaient magnifiques, séduisantes et hyper fières d’elles.

Je suis d’origine béninoise, je suis née et j’ai grandit au Sénégal, j’ai eu la chance de beaucoup voyager à travers le continent africain, et je vis désormais en France depuis presque 18 ans. Je suis un mélange de tout ça. C’est aussi ce que j’ai envie de partager à travers Ibilola.

Ibilola c’est un hommage à ma défunte sœur qui souhaitait devenir designer, la concrétisation de ma volonté de faire bouger les lignes de l’industrie de la mode grande taille et un kiffe personnel de faire découvrir le Bénin et l’Afrique au plus grand nombre à travers mes collections et mes voyages sur place.

Ibilola vient de souffler sa deuxième bougie et je suis si heureuse et fière de poursuivre cette aventure grâce à vous, mes Babes of Ibilola qui portez fièrement ces tenues telles les « Diongomas » que j’admirais dans mon enfance.

Cette nouvelle collection est surtout l’occasion pour moi d’aller plus loin dans ma démarche du made in Africa en travaillant avec des talents béninois qui gagnent à être connus comme le photographe Enoch Lokonhounde qui m’a fait l’honneur de me prendre en photos ou encore la maquilleuse Saida Soumanou. Je vous les recommande chaudement pour vos shootings et événements à Cotonou et dans la sous-région.

J’ai aussi tenu à arborer une coiffure trop peu exploitée, souvent reléguée au statut de coiffure pour la maison ou pour dormir. Et pourtant les tresses au fil sont une coiffure des plus techniques qui mérite d’être plus mise en avant. En tous cas lorsque je me promène à Cotonou je vois toutes sortes de variétés de cette coiffure. Cela m’a donné envie de renouer avec elle et de la porter pour ces photos.

Hey je papote beaucoup non ? En fait je suis super excitée ! 

Qui dit nouvelle saison, dit nouveautés ! Dans cette collection « Diongoma » d’Ibilola vous retrouverez les classiques de la marque comme:

  • la jupe Ibilola disponible dans 3 longueurs
  • Les robes Nandi et « Linguère »
  • Le crop top « Malika »
  • Les tops « Ndona » et « Mukaya »
  • Le kimono « Adéniyi » mon frère adore voir son prénom Yorouba par ici !
  • Le turban « Régina » c’est le prénom de ma maman 🙂

A ces classiques s’ajoutent : 

  • La combinaison « Makéda » la reine de Saba
  • Le Bermuda « Awoulaba » alias Reine de beauté en Côte d’Ivoire
  • Le top « Olaïtan » avec ses manches oversize qui signifie en Yorouba « la source ne tarit jamais » c’est aussi un clin d’oeil à une chipie qui a fait jouer la loi de l’attraction pour se retrouver ici ! Tu as gagné !

Les imprimés 

Au nombre de Quatre (4), ils portent toujours des noms de villes d’Afrique dans lesquelles j’ai de beaux souvenirs ou qui m’interpellent par leur énergie ou leur histoire.

Vous porterez donc cet été les imprimés Kigali, Tunis, Praïa ou encore Lagos. Ceux-ci s’ajoutent aux imprimés Sunshine et Fleur de mariage Grey que vous aimez beaucoup. Nous vous les reproposons tant que nous avons encore un peu de stock disponible dessus. 

J’espère que ces modèles vous plairont. Ils ont été conçus avec beaucoup d’amour et dans un esprit positif avec des couleurs vibrantes empreintes de ma vision Body positive en dévoilant des détails de corps qui n’entrent pas dans les standards de beauté de la société.

S’habiller sans cacher nos formes c’est l’esprit d’Ibilola.

Les photos ! Les photos !

La combinaison « Makéda » dans l’imprimé « Lagos »
Le top « Olaïtan » dans l’imprimé « Tunis »
Le bermuda « Awoulaba » dans l’imprimé « Kigali »
La jupe Ibilola dans l’imprimé « Praïa »

 

Le top « Olaïtan » dans l’imprimé « Tunis »
La robe « Linguère » dans l’imprimé « Lagos »
Le crop top « Malika » et la jupe Ibilola dans l’imprimé « Praïa »
Le crop top « Malika » dans l’imprimé « Praïa »
Le bermuda « Awoulaba » dans l’imprimé « Kigali »
La robe « Linguère » dans l’imprimé « Lagos »
Le kimono « Adéniyi » dans l’imprimé « Kigali »
Le top « Mukaya » dans l’imprimé « Kigali »
Le top « Ndona » dans l’imprimé « Tunis »
La combinaison « Makéda » dans l’imprimé « Lagos »
Le kimono « Adéniyi » dans l’imprimé « Kigali »

Rendez-vous du 4 au 11 avril sur ibilola.com pour pré-commander cette collection !


Créations et modèle : Gaëlle Prudencio

Photographie : Enoch Lokonhounde

Maquillage : Saida Soumanou

Coiffure : Odette

Office manager : Jeannine Avognon

Lieu : Hôtel Maison Rouge – Cotonou

Remerciements : Sidonie, Rufin, Ousmane, Peuvrelle, M. Jacques et toutes les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette collection

I am  ready to rock est une expression américaine pour dire qu’on est prêt à se mettre au travail, à changer de cap, à essayer quelque chose de nouveau.

Dans ce billet, après plus de deux mois d’absence sur le blog je viens consigner ici quelques étapes de ce renouveau que j’ai entamé depuis quelques semaines et qui a commencé à faire effet au mois de mars.

Ce mois de mars que j’ai tant redouté laisse place à la période de l’année que je chéris le plus. Je suis ravie de pouvoir prendre le temps de rédiger quelques lignes ici sur mon blog, alias mon espace préféré sur internet pour partager ce que j’ai appris ces dernières semaines. 

J’angoissais à l’approche du mois de mars car si vous me suivez depuis depuis quelques temps vous savez que j’ai perdu deux êtres chers au mois de mars. 

Ma grande soeur au premier jour de mars 1995 et ma cousine, qui était aussi son homonyme, le 27 mars 2018. Elles avaient respectivement 18 ans et 21 ans.

Autant dire un mois de mars chargé en souvenirs tristes que je redoutais à l’approche de la messe anniversaire du décès de ma cousine. 

A la fin du mois de février, sur l’une de mes storie Instagram, j’ai fait part de mon anxiété à l’approche de ce mois de mars qui arrivait inévitablement. Je l’ai fait de façon assez naturelle comme j’ai pour habitude de partager le joyeux comme le moins joyeux sur mes réseaux. J’estime qu’être active sur internet et y avoir mon activité professionnelle ne doit pas retirer l’humanité qui nous unit. Nous ne sommes pas des machines qui vivons à travers des filtres qui enjolivent notre réalité. 

Bref. J’en ai parlé en storie et l’une de mes abonnées, m’a fait remarquer que dans sa culture : le mois de mars, mois du printemps appelle le renouveau. Que c’est un mois pour tout nettoyer et repartir sur de nouvelles bases, s’apprêter en quelques sortes à accueillir le meilleur des beaux jours. 

Je ne remercierai jamais assez cette abonnée d’avoir partagé cela avec moi car j’ai voulu essayer.

Essayer de changer de point de vue sur ce mois de mars et le vivre de la façon la plus positive qui soit. 

Vous savez quoi ? Ça a marché et je viens laisser ici quelques souvenirs qui j’espère vous apporteront des pistes pour opérer un reset si ce que vous avez l’habitude de faire ne fonctionne pas.

J’ai donc entamé un « nettoyage » de l’intérieur et de l’extérieur. J’y suis encore d’ailleurs.

Je partais avec une donnée plutôt agréable : celle d’être à Cotonou pour préparer ma prochaine collection pour Ibilola (rendez-vous le 2 avril pour tout savoir à ce sujet). 

Le 1er mars marquait aussi le second anniversaire d’Ibilola.

C’est donc dans cet état d’esprit que j’ai commencé la journée. Celle d’avoir envie de célébrer ce qui m’anime plus que tout aujourd’hui. Cette journée a été assez folle car par un heureux concours de circonstances je me suis retrouvée à séjourner dans l’hôtel dans lequel je rêvais de prendre des photos pour ma collection. La loi de l’Attraction en action. Je l’avais écrit, visualisé, travaillé pour y être et malheureusement cela n’a pu se faire au moment où je pensais que c’était bon. J’ai lâché prise, imaginé une autre solution et avais presque oublié cette idée lorsque l’Univers a finalement décidé de venir à la rescousse la veille de mon shooting.

J’ai alors compris à cet instant précis, au moment où j’entrais la clé dans la serrure de ma chambre d’hôtel que ma soeur valide à 100% le travail que je fais aujourd’hui pour lui rendre hommage à travers Ibilola. En y repensant c’est assez fou. 

Le lendemain, jour du shooting j’avais réussi à réunir toute l’équipe pour travailler et les vêtements, éléments principaux sont arrivés à la dernière minute ! Une aventure je vous dis.

Mon séjour a Cotonou a été court mais intense. J’ai tellement hâte d’y retourner. Chaque nouveau voyage me fait grandir un peu plus, me permet de d’en apprendre d’avantage sur la culture béninoise et de tester mes limites aussi. 

S’alléger l’esprit en faisant le vide autour de soi

De retour à Paris, une fois vos commandes envoyées, j’ai repensé à l’idée du renouveau et de faire le vide chez soi : hop ni une ni deux, j’ai organisé un vide dressing et vous avez répondu présentes !

J’en ai déjà parlé mais les vide dressings me permettent déjà de faire le vide dans mes armoires en donnant une seconde vie à mes vêtements et surtout de vous rencontrer et prendre le max d’ondes positives de votre part.

Tout le monde n’a pas une communauté comme la mienne pour pouvoir organiser des vide dressings physiques mais n’hésitez pas à faire des trocs avec vos amis ou à utiliser des sites comme Vinted. J’y ai d’ailleurs un compte sous le nom @GaellePrudencio .

Le fait de trier, essayer des vêtements, se séparer de ce qu’on ne porte pas permet vraiment de s’alléger l’esprit autant en profiter !

Lâcher prise et faire confiance à l’Univers

Autre chose que j’ai faite c’est de lâcher prise sur ce que je ne maîtrise pas. J’avais prévu d’être avec ma famille à Dakar pour le 27 mars. J’y tenais et pourtant je ne réussissais pas à prendre mon billet pour cette période. Chose étrange : un certains nombres de projets et contrats m’étaient proposés autour de ces dates. Ceux-ci nécessitaient que je reste à Paris ou voyage à l’étranger. Vous me croyez si je vous dis que chacun de ces projets est tombé à l’eau ? Je me suis rendue compte que rien ne se concrétisait car je n’avais moi-même pas pris de décision ferme sur ce que je souhaitais. J’ai alors décidé à contre coeur de ne pas être présente à Dakar. C’est pas 2 jours après que je reçois une super belle proposition de shooting pour le 28 mars ? Je n’en reviens toujours pas et vous raconterai tout ça le moment venu. 

J’ai vraiment appris que je ne maitrise pas tout et qu’il est nécessaire de savoir lâcher prise pour que les choses se mettent en place et que ce qui nous est destiné arrive naturellement à nous. 

Nettoyer mon coeur, mon esprit, mes pensées.

Me libérer de pensées négatives que je peux avoir sur mes capacités à réussir, à réaliser tel ou tel projet mais aussi les pensées négatives que je peux avoir envers d’autres est aussi une démarche que j’ai réellement entamée depuis le début de l’année.

J’ai pris conscience que le temps que je peux passer à critiquer untel, à me comparer à tel autre personne est du temps que je ne passe pas à travailler sur moi, sur mon épanouissement personnel, sur mes activités et sur l’impact positif que je peux avoir sur d’autres.

Ouais bon j’aime toujours les gossips hein mais j’ai vraiment à coeur de passer du temps sur ce qui vaut le coup. Cela m’a permis de prendre conscience que plus je suis concentrée sur moi et ce que je souhaite, plus j’ai confiance en moi.

Passer à l’action

Parlant de confiance en soi, vous me demandez régulièrement comment je fais pour avoir confiance en moi, eh bien j’ai une réponse, celle qui nécessite de s’engager dans ce que je fais et dans ce que je souhaite : je passe à l’action.

J’arrête de me poser des questions dans tous les sens, de peser le pour et le contre, j’y vais, je me lance. Parfois ça marche, parfois ça ne marche pas mais la démarche elle me permet de prendre chaque fois plus confiance en moi. J’ai du coup envie d’aller plus loin. Step by step.

Si on m’avait dit il y a un an que je réussirais à survivre aux épreuves qui s’enchaînaient et qui semblaient prendre toute la place dans ma vie honnêtement je ne l’aurais pas cru. Mais je suis là, plus reconnaissante que jamais de réussir à avancer malgré tout et avec une vraie team d’anges gardiens pour veiller sur moi. 

I am ready to rock ! Et vous ? 

Les photos qui illustrent ce billet ont été prises par Dae Han, un photographe dont je connaissais un peu le travail mais pour qui je n’avais pas encore eu l’occasion de poser. C’est désormais chose faite et j’en suis ravie. Elles ont été prises dans le cadre du shooting que j’ai organisé pour marque la journée internationale des Droits de la Femme le 8 mars dernier avec des femmes que j’ai pris beaucoup de plaisir à (re)découvrir ce jour là. Le post à ce sujet est sur mon compte Instagram ici.

Le maquillage est l’oeuvre de Kelly Rincon que vous pouvez booker ici, notamment pour les mariages. N’oubliez pas de m’inviter d’ailleurs !

Ces photos ont été prises dans le cadre cosy de l’hôtel Sèvres Saint-Germain à Paris. Un hôtel en plein coeur du quartier du Bon marché et à deux pas de la chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse. L’équipe de l’hôtel a été tellement accueillante et aux petits soins. Merci beaucoup.

J’ai shoppé ma robe sur Asos ici. Elle est malheureusement sold out dans la plupart des tailles. Peut-être réussirez-vous à la shopper à la faveur d’un retour. Sachez en tous cas qu’elle taille grand et nécessite de la commander dans la taille en dessous de votre taille habituelle.

Je vous souhaite un très bon mois d’avril et un joli printemps ! On se retrouve vite avec les nouveautés d’Ibilola. Ohlala j’ai hâte de vous montrer ça.

Hello mes beautés !

Nous y sommes enfin ! J’ouvre une nouvelle session de vente de ma collection hiver chez Ibilola à partir du 31 janvier 2019.

Veuillez s’il-vous-plaît lire attentivement les informations suivantes pour rendre votre expérience shopping agréable. 

La vente est ouverte du 31 janvier 2019 au 8 février 2019 sur www.ibilola.com

Ibilola fonctionne sur un système de pré-commandes.

Votre article est spécialement confectionné pour vous dans notre atelier à Cotonou au Bénin.

Les délais de livraison sont de 5 semaines à compter de la fin de la vente soit pour mi-mars 2019. Pile pour le printemps !

Vous avez un délai de rétractation légal de 14 jours à compter de la date de votre commande.

L’échange est possible dans la mesure des stocks de tissus disponibles sous 14 jours après la date de livraison de votre colis.

Il ne sera procédé à aucun remboursement. En cas de retour, votre compte sera créditée d’un avoir valable sur une prochaine commande.

Les tailles des vêtements vont du 44 au 62.

Je mesure 1m72 et porte une taille 52/54 et Shadia le mannequin sur le site mesure 1m83 et porte une taille 44-46. 

Les prix vont de 50€ pour la jupe mini à 120€ pour la robe maxi.

Le tissu est du 100% coton que je recommande de laver à la main et de repasser à l’envers.

La livraison est internationale via La poste ou Mondial Relay.

Sachez que vous pouvez commander chaque modèle dans n’importe quel imprimé.

Les jupes et robes sont disponibles dans les longueurs (MINI,MIDI ou MAXI) et sont agrémentées d’une ceinture. Elles ont toutes des poches et une fente pour les maxi. 

Aucune commande spéciale ne sera prise en compte.

Des questions : n’hésitez pas à les poser en commentaire de cet article pour que la réponse serve à tout le monde.

 

Découvrez les nouveautés ci-dessous

 

Cette collection est la partie 2 de la collection présentée en novembre dernier dans cet article avec les imprimés « Douala » et « Fleur de mariage Grey » qui font leur retour.

Il y a un nouvel imprimé que vous avez déjà aperçu sur Instagram et que vous avez d’ailleurs baptisé « Sunshine ».

J’ai pris le temps d’écouter vos suggestions concernant les pièces que vous souhaiteriez commander dans tel ou tel imprimé. Nous avons aussi pris le soin d’ajouter une ceinture à notre jupe Ibilola iconique pour lui apporter plus de cachet.

Cette collection est composée de :

  • Robe Nandi avec ou sans manches et des poches en longueur mini, midi, ou maxi (fente sur la maxi)
  • Top Mukaya
  • Jupe Ibilola avec une ceinture à nouer, des poches, longueur mini, midi ou maxi (fente sur la maxi)
  • Kimono adéniyi avec une fente de chaque côté pour plus d’aisance
  • Pantalon Sitoé : coupe palazzo
  • Pantalon Majaji : coupe carotte

L’avantage du Wax c’est qu’on peut l’associer à tous les styles. Casual, classique , romantique, tendance. Les combinaisons sont multiples et infinies ! Vous pouvez adopter le total look ou par touche.

Je vous laisse découvrir les nouvelles images que nous avons faites avec Rachel Saddedine à la photo et Bruno Da Silva au maquillage.

C’était un vrai plaisir et une fierté de commencer l’année en posant pour ma propre collection !

J’espère que ces nouveautés vous plairont en tous cas je suis chaque jour un peu plus reconnaissante de partager cette aventure avec vous.

Quelle est votre ou vos pièces préférées ? J’ai hâte de lire vos retours !

Je vous donne rendez-vous dès ce jeudi 31 janvier sur www.ibilola.com !

Ibilola est présentée cette semaine à l’ISEM Paris qui met en avant la créativité africaine.

Les élèves de cette école de mode ont pu découvrir les modèles de ma marque ainsi que l’histoire de ces vêtements grande taille en wax.

La table ronde créateurs : « Fashion Success Stories au Féminin : la mode un outil de communication, un moyen pour partager des convictions » était l’occasion pour moi de revenir sur ce qui m’anime et que je mets en œuvre à travers Ibilola.

Ma grande sœur Ibilola, nous a quittés dans sa 18ème année juste avant de passer son BAC. Son projet, son rêve était d’intégrer une école de mode et devenir styliste.

Je me souviendrai toujours de ces mots qu’une amie lui avait écrits : « je garderai toujours l’espoir de m’habiller un jour en Prudencio ». Ces mots résonnent encore en moi aujourd’hui et me sont revenus à l’esprit lorsque je présentais ma marque aux étudiants de l’ISEM.

Ibilola c’est un engagement sur plusieurs plans : rendre hommage à ma soeur, habiller des femmes qui comme moi ont longtemps vu leur taille 44 et plus ignorée par l’industrie de la mode et faire découvrir un peu de l’Afrique dans laquelle j’ai grandit à travers ces collections confectionnées à #Cotonou au #Bénin 🇧🇯 .

Les parcours d’étude dans la mode laissent très peu de place à la mode grande taille. C’était donc important pour moi de mettre l’accent auprès des étudiants et l’équipe pédagogique de l’école sur la nécessité de s’intéresser à ce marché dans leur projet entrepreneurial et programmes de formation.

Merci à l’équipe de l’Isem pour l’accueil et à Ramata Diallo (Africa Fashion Tour) pour cette initiative.

___

📷 @munsch_paris 👩🏽‍🎓


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Hello mes beautés !

Nous sommes le 16 janvier, soit le premier challenge French Curves de l’année 2019.

J’espère vraiment réussir à être plus assidue cette année sur ce projet que j’apprécie tant.

French Curves, si vous ne connaissez pas est un collectif de blogueuses, instagrameuses et modeuses qui se réunissent sous le hashtag #FrenchCurves tous les 16 du mois pour proposer un look sur un thème donné. Au delà de ce challenge, le collectif, dont je suis la fondatrice est l’occasion d’apporter plus de visibilité à la mode grande taille et de proposer des visions diverses de la mode dans un esprit Body Positive.

Vous pouvez toutes être actrices de ce challenge. Pour cela, il suffit d’utiliser le hashtag #FrenchCurves sous vos photos de looks sur Instagram et elles pourront être repostées avec plaisir par notre équipe sur le compte @Frenchcurvesfashion .

Pour l’heure, je partage avec vous ma proposition pour ce premier thème de l’année qui tourne autour de la fausse fourrure. Vous pourrez aussi découvrir les tenues des autres participantes à la fin de ce billet.

La totalité des pièces que je porte sont actuellement en soldes principalement chez Asos.

J’adore porter de la fausse fourrure et pourtant la dernière fois que j’ai posté un look dans cet esprit c’était il y a presque un an pour un autre challenge French Curves ici. Autant vous dire que j’étais donc très heureuse de lire cette proposition de thème car je trouve cela élégant avec un petit côté soit madame-madame soit Cookie Lyon selon le style qu’on souhaite adopter. En tous cas on en impose quoi !

J’ai profité de mon séjour aux Etats-Unis pour faire quelques achats au lendemain de Noël durant le fameux Boxing day, dont ce poncho en fausse fourrure, pièce principale de ma tenue. Evidemment je le porte les jours où il ne fait pas particulièrement froid. Je l’ai shoppé sur le site américain de Forever21 qui propose plus de références et de promotions en mode grande taille que l’eshop européen. Il n’est malheureusement pas disponible pour la France. Quel dommage !

Je l’ai associé aux dernières pièces de ma sélection du mois chez Asos. Comme dans ce billet, j’ai choisi des pièces essentielles à mon dressing. C’est vraiment ça les soldes pour moi : soit je shoppe des articles que je convoite depuis un moment, soit des basiques que je pourrai porter d’une saison sur l’autre. Naturellement je porterai ce pantalon au printemps et vous aurez droit à des photos sous un cerisier en fleurs. Cela va de soi ! N’est-ce-pas ! Oui j’ai hâte d’être au printemps.

C’est aussi la première sortie de mes bagues issues de la collection hiver chez Les Yeux d’Elsa. J’aurai l’occasion de vous reparler très bientôt de cette jolie marque avec un concours à la clé. 

Allez ! Je vous laisse découvrir mes photos et les looks des autres french curvettes en cliquant sur chaque vignette. Revenez plus tard dans la journée si le lien n’est pas encore actif.

A bientôt !


Je porte : Poncho Forever 21 / Tee-shirt*/ Pantalon*/Boucles d’oreilles*/ Bottines / Bagues* / Sac


French Curves









*Articles offerts par la marque.

Certains liens sont affiliés.


Les photos sont de Rachel Saddedine et c’est Bruno Da Silva qui m’a maquillée.


Poursuivons la conversation sur Facebook / Twitter / Instagram / Youtube ainsi que sur le shop pour commander une pièce de ma collection Ibilola !

Pin It
Translate »